Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
la parenthèse liège

Licenciement massif, détournement d’argent… La Parenthèse désenchantée

Figure incontournable du paysage culturel liégeois, La Parenthèse est en péril: dans le rouge depuis plusieurs années, elle avait licencié 1/4 de son personnel en juin dernier. Coup de théâtre aujourd’hui: l’ancienne directrice de la librairie a été condamnée pour détournement de fonds. 

La Parenthèse, on y vient pour dénicher le cadeau de naissance parfait, offrir des livres à son Mini Moi (et les (re)lire avec délice au passage) mais aussi pour trouver le jeu de société qui va surprendre votre bande de potes ou animer vos têtes-à-têtes. On y va pour la nostalgie, le retour en enfance, le cadre, la gentillesse du personnel. Mais y vient-on encore assez, au juste? À l’heure du tout en ligne et de la livraison en 24h chrono, il est facile d’oublier le commerce de proximité et de n’aller y flâner qu’au bout d’une lune… Quitte à le faire disparaître.

la parenthèse liège

Parenthèse désenchantée

Un sort funeste qui guette la Parenthèse? Dans le rouge depuis trois ans, la librairie a dû se résoudre en juin dernier à licencier un quart de son personnel, soit 5 des 20 travailleurs qu’elle emploie. Concurrence de la vente en ligne, vente directe des éditeurs et surtout, 6 mois de travaux auront eu en partie raison de cette vénérable institution qui, selon les chiffres de nos collègues de la RTBF, continue de dépasser le deux millions d’euros de chiffre d’affaire annuel, même si cela fait 3 ans qu’elle est dans le rouge. Autre problème? Durant plusieurs années, la librairie aura abrité une traitre dans ses propres murs.

Détournement d’argent

En effet, son ancienne directrice vient d’être condamnée pour détournement de fonds la semaine dernière par le tribunal correctionnel de Liège. Le tribunal a requis 12 mois de prison avec sursis ainsi qu’une amende de 24 000 euros (dont 12 000 euros en sursis également) à l’encontre de celle qui avait détourné pas moins de 46 000 euros à des fins privées entre 2012 et 2018. Ca en fait, des livres. Et blague (et potins) à part, la solution pour lui éviter la banqueroute? Y aller, y acheter, tout simplement. Y commander les livres qu’on achèterait normalement en ligne, quitte à attendre un peu plus longtemps. Troquer les jeux de boisson sur les smartphones pour l’un ou l’autre jeu de société garanti d’animer la soirée. La faire vivre, tout simplement. D’autant qu’il y a de raisons d’espérer que cette page difficile est tournée pour La Parenthèse, dont la nouvelle directrice générale, Anne-Marie Heller, confie non sans soulagement que « nous avons terminé l’année conformément à notre plan de redressement. Et ce malgré la prolongation des travaux gigantesques  jusqu’à la Saint Nicolas, période de vente la plus importante pour nous », avec, comme objectif enfin aujourd’hui de « pouvoir profiter pleinement de la rue maintenant tellement plus agréable à fréquenter par les piétons ». À la bonne page.

Boulettes Magazine, c'est une publication en ligne faite par et pour des Liégeois, avec l'envie de mettre en avant toutes les initiatives qui rendent la Cité si ardente... et parfois aussi souffler sur ses flammes quand c'est nécessaire :)