Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll

Le b.a-ba du batchcooking avec Happy Nutri Coach

Quand j’ai entendu parler de batchcooking pour la première fois, je me suis demandée quelle tendance saugrenue probablement venue tout droit des States, était encore venue s’infiltrer dans nos petits habitudes.

Cousin du meal prep, dont il reprend le principe avec un nom plus sexy, le batchcooking serait la solution pour gagner du temps en cuisine. Batch signifiant regrouper, le batchcooking, c’est l’art de préparer plusieurs repas à la fois et d’en regrouper la préparation sur quelques heures pour gagner du temps durant la semaine.

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll
D’abord en souriant gentiment en suivant le #batchcooking qui envahit Instagram, attribué à des photos de jeunes trentenaires épanouies, organisées et entourées de leurs Tupperwares, je me suis dit que si on en parlait partout, et même chez nous, c’est qu’il y avait un truc.

Curieuse, j’ai rencontré Émilie de Coster, 36 ans, coach en nutrition qui se cache derrière Happy Nutri Coach.

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll
Elle propose, en plus des coachings individuels, des ateliers variés autour de l’alimentation et des team-buildings, des  ateliers de batchcooking en théorie et en pratique.

Analyse en trois temps de la tendance cuisine du moment.

Avant de passer en cuisine :

Avant notre rendez-vous en cuisine, Emilie m’envoie le menu qu’elle m’a conçu pour trois jours et la liste de courses adéquate.

Premier point positif, je ne regarde plus mon amoureux les yeux plein de points d’interrogation en lui posant cette éternelle question « Chat, qu’est-ce qu’on mange cette semaine ? ».

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll
Armée de ma petite liste, j’évite d’errer telle une âme en peine dans les allées du magasin, je ne craque pas sur toutes les promos aussi alléchantes qu’inutiles et je sais ce que je dois acheter.

Gain de temps, gain d’argent, check!

Pendant, en cuisine :

Le jour J, tous les aliments sont prêts. Les Tupperwares n’attendent que d’être remplis et les casseroles n’attendent qu’à servir.

Emilie me promet qu’on va simplifier la complexité des tâches liées au fait de s’alimenter. Une main à la découpe, l’autre armée d’épices et les yeux rivés sur les recettes, je m’applique, accompagnée d’Emilie.

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll

Les cuissons et les préparations s’enchaînent dans un ordre logique et en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire, les graines sont torréfiés, les féculents et les lentilles sont cuits, les marinades sont faites et les légumes coupés, râpés, taillés, hachés et sont répartis dans les boites avec des techniques de conservation pour les garder frais le plus longtemps possible.

Concrètement, j’ai vécu ce moment (1H30 environ) comme un moment de détente. Tout enchainer et tout regrouper n’est pas plus difficile que se concentrer sur un seul repas.
Le plus dur finalement a été de jouer à Tétris avec les Tupperwares pour leur trouver une place dans le frigo.

Une fois que tout  est bien rangé, je me réjouis déjà de ne pas avoir à penser aux prochains repas.

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll

Après, concrètement :

Rien que le soir-même et le lendemain pour le lunch, je suis super contente de n’avoir qu’à suivre les fiches recettes et piocher les ingrédients dans leurs boites de conservation. Je me suis un peu sentie comme à la sandwicherie où tout est prêt et découpé et ne demande qu’à être disposé sur une assiette ou une baguette. Facile !

Et surtout, un vrai stress en moins de ne plus regarder mon frigo dans le blanc des yeux chaque soir en lui demandant par quel miracle il peut me donner l’inspiration pour manger.

J’apprécie particulièrement qu’Emilie m’ait expliqué comment utiliser le surplus des repas en lunch .

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll


Au bout des trois jours, nous avons encore des restes mais nous adapterons mieux à nos appétits pour la prochaine fois !

Les plus du batchcooking ?

– Gain de temps : sur le choix des repas, durant les courses, en cuisine, chaque soir.
– Gain d’argent : on n’achète que ce dont on a vraiment besoin et pas « deux mangues plus une gratuite au cas où !»
– Alimentation saine et maison : comme on contrôle ce qui se retrouve dans notre assiette, on évite les plats tous faits, mais aussi d’appeler son livreur préféré ou de finir à la pizzeria du coin. Plus d’excuses pour la flemme de couper les légumes, ils sont déjà prêts à être mangés dans le frigo.
– On évite de finir avec une assiette de pâtes par manque d’inspiration.
– On évite le gaspillage de tous ces aliments qu’on a acheté sans trop savoir quoi en faire.

Et les points négatifs ?

Techniquement, le batchcooking bénéficie de nombreux avantages. Le seul point qui pourrait retenir d’y passer est de trouver (enfin, prendre!) le temps de cuisiner et de dégager quelques heures dans son emploi du temps (idéalement le weekend) pour s’y consacrer.

Pour s’y mettre avec Emilie alias Happy Nutri Coach :

Ateliers batchcooking :

• Atelier théorique de 1H  pour comprendre les fonctionnements et repartir avec des fiches recettes :

Prochaines dates :
• 22/08 – 19H – Slow Now à Liège
• 4/09 –  19H – Victor’s Shop à Waremme
• 12/10 – 10H – Gipsy Yogi à Liège

• Atelier pratique, à domicile ou en entreprise, de 6 à 8 personnes : prix sur demande

• Abonnement mensuel de batchcooking (20 menus/mois + lunchs) : 50€/mois

happy nutri coach - batchcooking - jehanne moll

Pour suivre Emilie

Site internet

Facebook 
Instagram

Quand elle n'immortalise pas amoureux et jeunes mariés, la photographe Jehanne Moll chronique pour Boulettes Magazine les thématiques qui lui sont chères, du développement durable au bien-être, mais toujours avec beaucoup de douceur.