Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Sauvons Maya protège les abeilles -Unsplash - Aaron Burden

Sauvons Maya, le garde-manger pour abeilles qui fait le bzz

Après avoir sauvé Willy (l’orque, pas le bourgmestre), désormais, Sauvons Maya: derrière ce projet au nom en forme de clin d’oeil se cache un garde-manger pour abeilles made in Liège qui fait du bien à la biodiversité. 

Mais un garde-manger pour abeilles, ça ressemble à quoi? Pas à un frigo minuscule, même si ce serait adorable, plutôt à une jardinière de fleurs écoresponsables et locale, pour sauver les abeilles et ramener de la couleur en ville. À l’origine de ce projet qui bzzz actuellement dans la Cité ardente, deux amis d’enfance, Adrien et Nicolas, 27 ans, Liégeois, qui se décrivent comme « un peu rêveurs, avec la ferme intention d’avoir un impact positif, à leur échelle ». Comment?

Sauvons Maya

« En observant notre environnement, le constat est simple : les rues perdent de leurs couleurs et les abeilles se font rares. De nombreux articles scientifiques l’expliquent : en cette période de crise, 37% des abeilles sont déjà en train de disparaître et la biodiversité a été reconnue en danger d’extinction ».

D’autant plus inquiétant quand on sait que 75% de notre alimentation et 90% des fleurs sauvages dépendent de la biodiversité et du travail de pollinisation réalisé par les abeilles.

Sauvons Maya, le garde-manger pour abeilles

Sauvons Maya en couleurs

Oui mais que faire? Construire des garde-manger pour abeilles, pardi! Et parce qu’ils parient qu’ils ne sont pas les seuls piqués de changer les choses, Adrien et Nicolas lancent une campagne de financement participatif qui fait mouche: plus de 100% de l’objectif initial atteint en moins de 48h, et à l’heure d’écrire ces lignes, pas moins de 172 contributeurs.

« En ville, nous n’avons pas tous la chance d’avoir un jardin pour planter des fleurs. Pourtant, nos appuis de fenêtres et balcons sont de parfaits endroits pour installer des garde-mangers pour abeilles. Cerise sur le gâteau : les fleurs apportent de la couleur, et de la gaieté au quotidien »

Sauvons Maya

Pas besoin de jardin, en effet, pour rejoindre le mouvement Sauvons Maya, puisque ces jolies jardinières ne prennent que peu de places et s’installent aussi bien sur un balconnet que sur un appui de fenêtre. Joli, certes, mais éthique aussi: 100% naturel et local, ce garde-manger se compose d’un pot en chanvre, de terreau et de graines de fleurs locales cultivées par un horticulteur wallon, afin que leur germification s’adapte à la météo capricieuse locale. Même pas besoin d’avoir la main verte: il suffit de les arroser pour voir leurs pétales colorés éclore. Et si vraiment, vous ne vous faites pas confiance, sachez qu’il est également possible d’acheter un garde-manger avec des fleurs déjà plantées. Simple comme bonjour, et à la fin de l’été, l’ensemble est compostable.

Pour en savoir plus: 

Page Facebook 

 

 

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.