Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Quartier japonais de Düsseldorf

Aller simple pour le Japon à 2h seulement de Liège

Officiellement, le Japon est à plus de 11h de la Belgique et reste pour certains inaccessibles au vu du prix relativement élevé des billets. Heureusement, une irrésistible enclave de l’Empire du Soleil Levant se cache à deux heures de voiture seulement de Liège, en plein coeur de Düsseldorf. 

La ville, qui est un des principaux moteurs économiques de l’Allemagne, peut aussi s’enorgueillir d’accueillir la plus grande communauté japonaise du pays. Et si ces derniers, connus dans le monde entier pour leur politesse et leur civisme, sont parfaitement assimilés, ils n’ont toutefois pas hésité à recréer à Düsseldorf un Japantown plus vrai que nature où on déguste des spécialités succulentes tout en faisant le plein de mangas et de décoration super kawaï. Suivez le guide !

düsseldorf

Locaux et connaisseurs savent que c’est chez Takumi qu’on déguste les meilleurs ramen de la ville, ce qui explique pourquoi une longue file s’étend souvent devant le restaurant à toute heure du jour. Heureusement, le service est rapide et il ne faut jamais attendre trop longtemps, bien que les bols de nouilles fumantes servis ici valent vraiment la peine de faire preuve d’un peu de patience.

takumi düsseldorf

En attendant que les ramen arrivent, on partage un plat de gyozas maison, délicieux aussi, et on n’hésite pas à goûter le ramen spécial du moment, toujours une excellente surprise. Depuis peu, les propriétaires de Takumi ont ouvert juste à côté une enseigne de Tonkatsu pour donner un goût résolument exotique au Schnietzel typique germanique. Bon à savoir, les proprios ont également ouvert Takumi Chicken et Veggie où la carte regorge de délicieuses options végétariennes.

tonkatsu düsseldorf

Quelques mètres plus loin, on fait un détour au supermarché Mai Tes pour un excellent snack sur le pouce. Le comptoir traiteur propose des spécialités asiatiques à prix mini et même si on ne s’attend a priori pas à trouver de la haute gastronomie dans un supermarché, les bao servis ici sont tout simplement sublimes.

düsseldorf

Le temps que la commande soit prête, on traverse la rue pour aller faire un tour au Nippon Bookstore, une jolie librairie où l’on retrouve livres, manges et magazines écrits en japonais ainsi qu’un charmant rayon papeterie et une sélection de petits objets de déco.

nippon bookstore düsseldorf

Les amateurs d’origami trouveront ici tout le nécessaire pour s’adonner à leur passion, et les superstitieux ne quitteront pas la boutique sans s’être acheté une tête en papier mâché porte-bonheur.

nippon bookstore düsseldorf

Au Hanaro Markt, on trouve une sélection alléchante de sushis et onigiri frais du jour à prix mini ainsi que tous les snacks nippons possibles et imaginables, des algues frites aux chips de fruits de mer en passant par les mikado à la fraise et les biscuits au thé vert.

hanaro markt

Au fond du magasin se trouve en prime un rayonnage immense de ramen pour quand l’envie de saveurs japonaises se fait trop forte mais que ni le temps ni le budget ne sont de la partie.

hanaro markt
hanaro markt

Ceux qui aiment la belle vaisselle ne pourront pas résister à la sélection de chez Kyoto qui en plus de proposer la marque éponyme rassemble également une sélection d’objets aussi élégante qu’intemporelle ainsi que de la décoration kawaii, des sculptures de sushis aux poissons volants de tissu. Les prix ne sont pas donnés mais rien que pour le plaisir des yeux, la boutique vaut le détour, d’autant que la patronne est vraiment charmante.

kyoto düsseldorf

En plein coeur du Nikko Hotel, en face de chez Kyoto, on regarde les mains agiles et véloces du coiffeur nippon installé ici. Impossible de comprendre ce qu’il raconte aux clients, mais le ballet des ciseaux est fascinant et les photographes ne manqueront pas de capturer l’un ou l’autre cliché furtif et ô combien authentique.

takagi books and more

Geeks, fans de gadgets et de jouets en tous genres ainsi que férus de papeterie seront séduits par la sélection de Takagi Books & More où on trouve un choix fabuleux de Nano Blocks allant du capybara au requin blanc en passant par le colibri mais aussi des mangas en v.o. ainsi que de quoi rendre tout son matériel de bureau ultra kawaii. Juste à côté, passage éclair chez Sphere Bay pour un grand verre de bubble tea.

takagi books and more

Quelques mètres plus loin, lèche-vitrine chez DaBamDaBoo où tout des luminaires aux paravents en passant par la vaisselle est fait en bambou. On y vient autant pour chiner des articles de déco originaux que pour admirer le chat sublime de la maîtresse de lieux qui garde le magasin à l’étage. Si l’appétit se fait sentir, on ne résiste pas à Waraku, un spot dédié aux onigiri où on savoure triangles de riz veggie, à la viande ou au poisson – à condition toutefois de parvenir à plier correctement son algue.

DaBamDaBoo
waraku Düsseldorf

Chez Dae Yang, on prend un panier et on fait le plein de belle vaisselle et d’ingrédients japonais, avec notamment un magnifique rayon surgelé (par ici les oeufs de poisson volant !) mais aussi tout le nécessaire pour réaliser des onigiri ou encore des gâteaux en forme de pikachu.

dae yang
dae yang
dae yang

Le soir, on s’arrête dans une de ces deux adresses aussi succulentes que typiques: soit chez Chimac Plus, un délicieux resto coréen où en plus des bulgogi et bibimbap traditionnels on savoure un poulet frit mémorable (et délicieusement piquant), soit chez Yaki The Emon, une izakaya où l’on partage des tapas japonais sublimes avant de savourer teppan yaki et succulents sashimis.

yaki the emon
Chimac plus

S’il est tout à fait possible de faire l’aller-retour en une journée, il y a tellement de choses à voir (et à savourer !) à Düsseldorf qu’il est préférable d’y loger. A quelques minutes à pied du quartier japonais, on craque pour le 25 Hours Das Tour, un hôtel récemment ouvert aux tarifs plus qu’accessibles (compter 89 euros la nuit avec petit-déjeuner jusqu’à la fin de l’été) et au look tout bonnement irrésistible.

25hours hotel das tour

Ici, comme le nom l’indique, c’est le Tour de France qui a inspiré la déco, qui est donc un charmant mélange entre le vélo, la douce France des 70s et le génie industriel allemand. Le résultat est détonant et pour un week-end vraiment inoubliable, on réserve une des chambres avec baignoire sur le balcon. Oui, à l’extérieur, avec une vue imprenable sur la ville.

25hours hotel das tour
25hours hotel das tour

Si Düsseldorf séduit avant tout par son multiculturalisme délicieusement visible dans le quartier japonais, tant le petit-déjeuner que le bar du Das Tour valent le détour. Le personnel de l’hôtel est à l’image des habitants de Düsseldorf, chaleureux et accueillants, et un séjour ici complémente à merveille la découverte de cette ville ô combien séduisante. Achtung : la découvrir, c’est forcément l’aimer, et prendre le risque de vouloir très rapidement y retourner…

Texte + Photos / Kath

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.