Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
double file unsplash

Cher automobiliste qui te gares en double file

Peut-être que l’enfer c’est les autres. Peut-être aussi que si J-P avait voulu être précis, il aurait pu préciser qu’il s’agit tout particulièrement des autres qui se garent en double file à Liège. Et comme il paraît que jeter un pavé dans leur pare-brise est interdit, on a décidé de leur écrire une petite lettre à l’encre de nos coups de sang. 

Cher automobiliste qui te gares en double file,

Ne méprends pas cette entrée en la matière pour de la cordialité, le « cher », c’est en référence à tout ce que tu nous coûtes. En temps, en énergie, en rage, en médicaments anti-ulcères. Tu es la raison pour laquelle les abords de la place Saint-Lambert sont perpétuellement bouchés le matin, tu es l’empêcheur de tourner les roues de vélo en rond qui barre impunément les pistes cyclables, tu es la cause d’embouteillages innombrables. Tu es, en résumé, un bon gros connard (ou une connasse, l’automobiliste garé en double file n’ayant pas de sexe ni de profil type à part une certaine propension à se prosterner à l’autel de l’égoïsme).

Parce que le pire, c’est que tu enrages quand on ose te faire remarquer ton impudence, sans oublier le fait évidemment que tu transgresses royalement la loi au passage. Tu es cette mère devant l’école de sa progéniture qui fait un énorme bras d’honneur sous les yeux ébahis de Junior et Minus au cycliste qui a osé te faire une mine pas contente en te contournant, étant obligé de passer dangereusement dans le trafic au passage. Tu es ce livreur qui menace l’automobiliste qui, coincé derrière son camion depuis 3 minutes, a eu l’audace de la klaxonner. Tu es ce conducteur qui attend Dieu sait quoi au fond avec ta voiture posée au 3/4 sur le trottoir et qui lâche un torrent d’insulte aux parents qui te font remarquer d’un air agacé qu’ils ne savent pas passer avec leur poussette. Tu es un gros connard, on l’a dit déjà?

Tu es également parfaitement en infraction à l’article 24 de l’arrêté royal de 1975 relatif à la circulation routière et de l’usage de la voie publique. Comme on se doute que tu as eu ton permis dans une pochette surprise, t’inquiète, on te le rappelle:

Il est interdit de mettre un véhicule à l’arrêt ou en stationnement à tout endroit où il est manifestement susceptible de constituer un danger pour les autres usagers de la route ou de les gêner sans nécessité, notamment:

sans préjudice de l’article 23.4, sur les trottoirs et, dans les agglomérations, sur les accotements en saillie, sauf réglementation locale;

sur les pistes cyclables et à moins de 5 mètres de l’endroit où les cyclistes et les conducteurs de cyclomoteurs à deux roues sont obligés de quitter la piste cyclable pour circuler sur la chaussée ou de quitter la chaussée pour circuler sur la piste cyclable;

sur les passages à niveau;

sur les passages pour piétons, sur les passages pour cyclistes et conducteurs de cyclomoteurs à deux roues et sur la chaussée à moins de 5 mètres en deçà de ces passages;

sur la chaussée, dans les passages inférieurs, dans les tunnels et sauf réglementation locale, sous les ponts;

sur la chaussée à proximité du sommet d’une côte et dans un virage lorsque la visibilité est insuffisante;

aux abords des carrefours, à moins de 5 mètres du prolongement du bord le plus rapproché de la chaussée transversale, sauf réglementation locale;

à moins de 20 mètres en deçà des signaux lumineux de circulation placés aux carrefours, sauf réglementation locale;

à moins de 20 mètres en deçà des signaux lumineux de circulation placés en dehors des carrefours;

10° à moins de 20 mètres en deçà des signaux routiers.

Et ouais, tous tes parkings de prédilection préférés.

Double file, trouble ville

Parce que oui, tu vois, ce que tu fais, c’est que tu te gares, et tu emmerdes tout le monde. Et contrairement à ce que tu crois, ce n’est pas toi la victime. Oui, c’est parfois compliqué de trouver où stationner à Liège, surtout quand on a un immense camion de livraison. Oui, tu es à la bourre pour déposer tes gosses. Oui, tu es là juste pour trente secondes, oh ça va hein. Mais tu imagines si tout le monde pensait comme toi et n’en faisait qu’à sa guise, le bordel que ce serait?

Note que les coffres de la Ville seraient plus remplis: tu ne le sais peut-être pas, mais depuis avril 2019, une infraction de deuxième degré (soit, par exemple, stationner de manière dangereuse et/ou gênante) peut techniquement te coûter 116 euros d’amende, ou jusqu’à 2.000 euros même si tu contestes et que tu choisis d’aller défendre ta cause au tribunal. Peut-être que ce serait bien de te le rappeler en te faisant systématiquement payer ton incivisme qualifié? C’est vrai après tout, on dit bien « qui casse paye », et toi tu as l’art de nous les casser. Connard.

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.