Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Agressions dans le Carré DR Boulettes Magazine Liège Canva Balance ton Bar

Cubar, Point de Vue… Balance ton Bar dénonce la violence du Carré

Malgré les efforts entrepris conjointement par les autorités, la police ainsi que nombre de tenanciers d’établissements du Carré, il semblerait qu’il ne tourne toujours pas rond s’il faut en croire les témoignages publiés sur l’Instagram Balance ton Bar Liège

Un compte inspiré d’initiatives similaires dans d’autres villes du pays, notamment à Bruxelles, où les accusations à l’encontre du El Café et des établissements associés ont fait grand bruit ces dernières semaines. Objectif assumé? Libérer la parole, en invitant celles et ceux qui se disent victimes d’agressions, abus sexuels ou toute autre forme de violence à envoyer leurs témoignages anonymes, lesquels sont ensuite publiés sur le compte de Balance ton Bar, lequel compte un peu moins de 500 abonnés à l’heure d’écrire ces lignes.

Et si on peut débattre du bien fondé d’accusations anonymes postées sans être vérifiées, ce que les témoignages dévoilent pose tout autant question. Si à l’heure actuelle, ils ne sont en effet que douze à avoir « balancé leur bar », il semblerait que le Carré ne soit malheureusement pas épargné par la dangereuse propension de certains prédateurs à droguer les verres de leurs victimes.

« C’était au Cubar il y a trois ans, on a mis de la drogue dans mon verre, j’ai perdu connaissance aux toilettes et supplié le barman d’appeler une ambulance parce que j’ai cru que j’allais mourir. Il a préféré ne pas le faire et rire avec mes potes en disant que je ne tenais vraiment pas bien l’alcool. Le lendemain, j’ai fait un test urinaire: j’avais été droguée au GHB » relate ainsi un des témoignages anonymes.

Comprimé glissé dans une bière au Point de Vue, drogue dans un verre au Pot au Lait et autre témoignage glaçant provenant du Cubar: « l’horreur de ce qu’ils te foutent dans ton verre, ce n’est pas que tu ne te rappelles de rien, c’est que tu te rappelles de tout sans rien avoir pu faire pendant la période où la substance a fait effet ».

Quand Carré rime avec danger

Si d’autres établissements sont visés, notamment le Pot au Lait ou le Seven Flowers, concentration oblige, la plupart des cafés visés par les témoignages se trouvent dans le Carré, lequel, outre les tentatives d’abuser de victimes droguées au préalable, serait également un terreau fertile pour les attouchements selon les témoignages partagés. Et si de leur côté, les responsables de Balance ton Bar invitent à dénoncer ces exactions en envoyant un mail à l’adresse balancetonbar.liege@gmail.com, la plateforme Pour un Carré qui tourne rond rappelle l’importance de la vigilance en amont, et notamment, « de ne pas laisser tomber son binôme de soirée, même si c’est juste pour cinq minutes ». Et d’inviter toutes celles et ceux qui en ressentent le besoin à s’adresser aux serveurs de l’établissement du Carré où ils se trouvent s’ils sentent qu’ils sont en train de perdre leurs moyens. Même si, n’en déplaise au Conseil de la Nuit, les témoignages postés par Balance ton Bar laisse supposer que tous ne sont pas aussi utiles qu’ils le pourraient…

Vous avez été victime d’une agression sexuelle en soirée? Sachez que la plateforme SOS Viol rassemble la marche à suivre ainsi qu’une série de services aux victimes. Si vous avez été témoin de l’agression d’un.e de vos proches, SOS Viol consigne également la marche à suivre ici.

 

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.