Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Sodam

Le tatoueur coréen culte Sodam bientôt en guest à Liège

Si techniquement, le tatouage (hors acte médical réalisé par un professionnel de la santé) est interdit depuis 1992 en Corée du Sud, le Pays du matin frais est toutefois un terreau fertile pour les tatoueurs, qui y ont développé un style reconnaissable entre mille. Traits d’une finesse inouïe, réalisme et effet pastel: Sodam, un des maîtres du genre, sera bientôt en guest à Liège. 

Un coup de maître signé Bloom, l’équipe de ce salon liégeois délicat spécialisé dans les motifs inspirés de la nature ayant réussi à convaincre Sodam d’y faire un arrêt lors d’une épopée européenne qui le verra notamment tatouer à Zürich et à Londres, mais aussi dans la Cité ardente. Du 15 au 17 décembre prochain, Sodam s’invitera parmi l’équipe du salon niché à l’ombre de la Boverie pour y encrer ses motifs follement fins, aussi représentatifs du style coréen qu’irrésistibles.

Lire aussi: Les tatouages ignorant style de PAN DSGN nous obsèdent

Dans un entretien accordé à Elucid Magazine, qui l’adoubait fer de lance du Korean Style Tattoo, Sodam, qui tatoue depuis plus de 15 ans et a encré des milliers de motifs depuis l’ouverture de son propre studio en Corée du Sud en 2009, confiait rechigner à se cantonner à un seul style, tant il aime « l’acte de tatouer en lui-même ».

Reste que son esthétique, immédiatement reconnaissable, a fait de lui un de ces artistes dont les fans collectionnent les tatouages comme d’autres s’offriraient des oeuvres d’art, à la différence près que le cadre de celles-ci est votre épiderme.

Lire aussi: Fanny Willem soude des bracelets éternels comme à New-York

Et si vous avez envie de passer sous ses aiguilles lors de son passage à Liège, rendez-vous sur son profil Instagram pour prendre rendez-vous directement avec lui. Attention: quelque chose nous dit que les créneaux seront pris d’assaut…

Photo de couverture : Captures d’écran Sodam (DR)

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.