Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
blaes bar

Au Blaes bar, la convivialité est un art

Dernier arrivé sur la pétillante scène conviviale liégeois, le Blaes est tout ce qu’on aime dans un bar: joli, cosy, sans prétention, accessible niveaux prix, et puis surtout, on y sert aussi des délices à grignoter pour éponger les verres. Un sans faute. 

Derrière cette jolie adresse à la devanture dorée faussement épurée, un duo de choc, aux parcours aussi délicieusement atypiques que leur bar. Côté pile, Athéna, passée par des études d’artiste textile à l’Académie des Beaux-Arts de Bruxelles avant de décider de se consacrer à sa passion pour l’HoReCa. « Ayant travaillé comme étudiante dans divers bars liégeois, j’ai réalisé que le contact clients me plaisait énormément et que c’était dans ce secteur que je m’épanouissais le plus ». Côté face, Martial, électricien éolien de formation, mais plutôt habitué ces dernières années à faire souffler un vent festif sur le 4000 via l’organisation de diverses soirées. Elle est passionnée de vin et a suivi une formation en oenologie, il est amoureux du monde de la bière et s’est formé en zytologie et micro-brasserie, et ensemble, ils ont ouvert un bar. Mais pas n’importe lequel.

blaes

« L’envie d’ouvrir notre propre établissement s’est révélée après plusieurs voyages à l’étranger. On a eu l’idée de créer la combinaison idéale, l’adresse qu’on passait tous nos city-trips à chercher »

Dont acte : le Blaes est un bar à vin et un bar à bières, avec la volonté assumée de casser les codes de ces deux endroits d’habitudes si différents. C’est un bar où prendre l’apéro mais aussi où se poser en soirée, grâce à sa décoration d’inspiration danoise vintage, qui donne juste envie de refaire le monde un verre en main (et de chiper plein d’idées déco au passage).

« On a choisi cet emplacement pour sa situation, dans une rue piétonne, et pour sa belle façade rénovée. Comme l’intérieur était fortement délabré, ça nous a laissé champ libre pour aménager l’endroit comme on le voulait. On est tous les deux bricoleurs et débrouillards, donc on a réalisé tous les travaux à l’aide de nos potes »

Et il n’y a pas que leurs proches qui sont mis à contribution: au Blaes, l’ambiance musicale est de la plus haute importance, et elle est confiée aux bons soins du selector. Slec-quoi?  » Le selector est un mélomane, collectionneur de vinyles et de musique de qualité. Notre idée est de laisser carte blanche au selector du jour. Celui-ci dispose d’un disco-bar haut de gamme afin de passer à tour de bras ses vinyles les plus pointus : hip-hop, jazz, disco, bossa-nova, funk, musiques électroniques expérimentales/ambiantes… ces prestations sont enregistrées et diffusées en écoute libre sur notre page Mixcloud ». Un concept tout droit inspiré des « record bars » tokyoïtes et qui ne manquera pas de titiller les oreilles des mélomanes ardents.

Au menu de cette adresse originale et conviviale ? Du vin biodynamique et naturel européen, des bières de microbrasseries, un large choix de thés glacés et de bionades… Et une vraie soif de découvertes : aucun vin ou bière ne reste à la carte plus de deux semaines. Une excellente excuse de venir s’abreuver souvent au Blaes.

D’autant que l’endroit se savoure sans modération : outre la jolie carte des boissons, on y trouve humus, tapenades de légumes et burratas, servis avec du pain artisanal sans gluten et agrémentés chaque semaine de manière différente, sans jamais dépasser 10 euros sur l’addition. Un régal. Allez, pour trinquer à cette excellente idée, on recommande un verre…

Blaes

Rue Lulay-des-Fèbvres 20

ME-JE 16-23h / VE-SA 16-01h / DI 09-14h

Page Facebook 

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.