Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Les Déménageurs Liège

Une adulte (sans enfants) au concert des Déménageurs

Aller voir Les Déménageurs, un concert pour enfants ? Même pas peur ! On ne sait jamais que ça me soit utile de savoir dans quoi je m’embarque pour le jour où j’aurai des marmots dans ma future maison. C’est pourquoi j’ai assisté au nouveau concert des déménageurs, baptisé La Petite Aventure. Destiné à des enfants de 3 à 8 ans, La Petite Aventure est une comédie musicale qui pousse petits et grands à réfléchir sur le plaisir et l’importance de passer du temps ensemble.


Pour cette aventure ardente, j’étais accompagnée d’une petite juge, haute comme trois pommes, brune, malicieuse, curieuse et sage : Mia, pour qui Les Déménageurs, ça déménage.
De ses grands yeux bruns attentifs, elle a observé attentivement l’histoire de Lili, Georges, Nelson, Stoul et de l’ours vert. Qui de mieux qu’un enfant de 3  ans pour se laisser transporter dans cette grande aventure ?
Compte-rendu.

 


13H17 : c’est sous un temps typiquement liégeois, soit totalement gris et morne, que j’arrive au Palais des Congrès.
Les enfants présents en nombre sur le parking ne me trompent pas sur le programme de mon après-midi. Je suis au bon endroit !

 

Je me surprends à être attendrie mais aussi rattrapée par une prise de conscience : mes samedis au choix, boulot, chill avec mon mec ou virées avec mes copines seront-ils bientôt remplacés par des après-midi de concerts avec des enfants sautillants sur nos genoux ? La question se pose.

Dans le hall du Palais des Congrès, certains enfants entonnent des chansons religieusement étudiées par coeur, d’autres tirent frénétiquement sur la manche des manteaux de leurs parents pour aller plus vite. D’autres encore, font des grands yeux quand ils découvrent qu’ils sont au bon endroit pour le concert. C’est parti.

13H28 : impressionnée par le monde présent – et excité – devant les portes, une pensée me traverse l’esprit. Nos rockstars peuvent aller se rhabiller, Les Déménageurs ont  fait salle comble les weekends du 5 et 6 janvier derniers.

13h35 : les portes s’ouvrent. Ça s’agite. Les enfants se bousculent pour trouver la meilleure place pour apprécier le concert. On entend chanter des « Bonjour tout va bien », les enfants s’impatientent.
13h45 : la salle se remplit. Salle comble. Impressionnant ! Je regarde la maman de mon petit juge : « Les Déménageurs sont un peu la Angèle des enfants en terme de popularité, non ? »
 
 
14h06 : un premier chanteur s’installe et des rires d’enfants s’élèvent mais ils sont concentrés. Et impatients.
 
On découvre un jeu intéressant d’ombre chinoises qui évoque les différentes pièces de la maison (salle de bains, cuisine, chambre), qui lance le début de la petite aventure.
Georges, un des personnages, veut jouer avec ses frères et soeurs  mais personne ne semble disponible pour lui. Voilà le point de départ de l’aventure.

14h25 : les enfants commencent à interagir quand Les Déménageurs se demandent où ont disparu leurs doudous, on sent que le suspense commence à monter.
 
Les tableaux s’enchaînent dans l’aventure: on embarque les valises dans la voiture, on se perd dans une grotte aux trésors, on réfléchit sur l’importance d’être ensemble et l’importance de ne pas accumuler trop de jouets.
 
Les enfants sont calmes même si certains gigotent sur leurs sièges, impatients sûrement de chanter les chansons répétées consciencieusement des semaines avant , et impatients de danser.
 
 
14H37 : porté par Lili, le spectacle enchaine les transitions. Dans ma tête de grande, je me demande s’il est accessible pour un enfant.

14H50 : le spectacle se termine avec une jolie philosophie sur l’importance de passer plus de temps ensemble puisque l’un des personnages, Georges, a manigancé une aventure pour passer davantage de temps avec ses frères et soeurs.


Une jolie histoire qui passe un message aux enfants, mais surtout aux parents, qui n’ont pas le temps. Le temps, ça se trouve et c’est beaucoup plus gai de vivre ensemble que de trouver des excuses, que ça soit pour suivre un ours en peluche vert… ou simplement profiter des bonheurs du quotidien.

15H20 : mon petit juge, absorbée par le concert, me confie que c’était génial mais que c’était quand même impressionnant de voir un monsieur beaucoup plus grand que son papa jouer le rôle d’un bébé. Ah, la logique des enfants !

 
 
Bien qu’elle n’ait pas su chanter les paroles sagement apprises par coeur, elle a adoré découvrir de nouvelles chansons et rencontrer l’ours vert.

Envie de plonger dans l’aventure ?
La prochaine représentation est le 3 février 2019 à Braine-Le-Comte !

Quand elle n'immortalise pas amoureux et jeunes mariés, la photographe Jehanne Moll chronique pour Boulettes Magazine les thématiques qui lui sont chères, du développement durable au bien-être, mais toujours avec beaucoup de douceur.