Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
ron mueck christchurch galler boverie

Bientôt des sculptures plus vraies que nature à la Boverie

Depuis son ouverture remarquée, la Boverie enchaîne les succès avec ses expos pointues. Dernier joli coup en date: la venue à Liège de l’exposition « Hyperrealism Sculpture » dont les oeuvres plus vraies que natures ne vont pas manquer d’attirer les curieux. 

Connaissez-vous Ron Mueck? Après une visite à la nouvelle exposition de la Boverie, qui ouvrira ses portes le 22 novembre prochain, il y a de fortes chances pour que vous ne puissiez pas arrêter d’y penser. C’est que ses sculptures géantes d’un réalisme criant (particulièrement « It’s a girl », le nouveau-né en couverture de cet article) sont aussi époustouflantes que, disons-le, dérangeantes. Et il n’est pas le seul à exposer son travail hyperréaliste: en tout, ce seront pas moins de 44 oeuvres réparties en 6 sections qui se découvriront au gré des salles, avec également le travail de Maurizio Catelan ou de Zharko Basheski, dont l' »Ordinary Man » semblant sortir du sol est, à nouveau, d’un réalisme criant (et fera partie des oeuvres exposées).

sculptures la boverie

Outre l’attrait inévitable d’une telle exposition, qui ne manquera pas de drainer amateurs d’art et curieux désireux de se frotter de plus près à ces humains sculptés qui ont pourtant l’air si vrais, la Boverie réalise là un joli coup de poker en accueillant pour la première fois en Belgique une expo qui a tourné de l’Australie au Mexique en passant par les Pays-Bas. L’occasion de placer fermement Liège sur la carte du monde de l’art.

sculptures la boverie

Plus d’infos sur l’expo ici

Plus d’art?

Explorateur du quotidien, Clem vit sa ville entre de multiples jungles, qu'il parcourt bras dessus, bras dessous aux côtés de Kath. Reporter pour Boulettes, Le Vif et Saveurs, il profite de la vie comme on croque un fortune cookie, intensément, tout en se remémorant ce proverbe : “life is like a roll of toilet paper. The closer it gets to the end, the faster it goes”