Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Bientôt un atelier de thérapie par la céramique - Unsplash

Bientôt un atelier de thérapie par la céramique à Liège

Célébrée pour ses vertus décoratives et méditatives, la poterie est plus qu’un art, c’est un véritable état d’esprit, la preuve avec cet atelier de thérapie par la céramique qui ouvrira bientôt ses portes à Liège. 

À l’origine du projet, Samira, une psychologue spécialisée dans l’aide à l’enfance, forte de 20 ans d’expérience dans le métier, qui a eu envie de mettre la main à la pâte avec ses patients. Ainsi qu’elle l’explique, c’est au hasard d’une balade en campagne et de la découverte d’un panneau dirigeant vers un atelier de poterie, où elle s’initie à la discipline, et prend conscience des similitudes avec son métier.

« Travailler la terre, comme être thérapeute, c’est se mettre au travail pour donner forme, à chaque fois, à une nouvelle histoire »

De retour en ville et au travail, l’idée de marier les deux s’impose comme une évidence: « un nouvel équilibre fait de ces deux savoirs (terre et thérapie) qui mobilisent à ce point la présence à soi et la présence à l’autre, terre et terrien(ne) ».

Lire aussi: A l’atelier Yawa, on fait le tour de la céramique

Bientôt un atelier de thérapie par la céramique - Unsplash

« La découverte s’est transformée en projet, celui d’ajouter de la créativité, de la beauté et de la douceur à ce métier que j’aime tant mais qui, parfois, me demande tellement de souffle qu’il m’en manque ».

Et de souligner qu’il « ne s’agit pas ici d’une reconversion mais, au contraire, d’une co-évolution tant j’éprouve l’envie d’allier ces disciplines, convaincue qu’elles sont l’une pour l’autre comme les deux faces d’une médaille, qui de deux n’en font qu’une ». Une évolution qui a toutefois un prix, et pas des moindres: 3888 euros pour acquérir le four et son équipement d’enfournement, une sacrée somme pour laquelle Samira a lancé une campagne de financement participatif.

Bientôt un atelier de thérapie par la céramique - Unsplash

Objectif: récolter suffisamment pour acheter le matériel de céramiste nécessaire et ouvrir fin septembre, dans une rue dont elle souligne le côté prémonitoire: « rue de Joie ». Quant au nom de son atelier de thérapie par la céramique, il est déjà tout trouvé: Kintsugi. Une jolie référence à la discipline japonaise qui consiste à réparer porcelaines et céramiques brisées à l’aide d’une laque spéciale faite de poudre d’or. Réparer les fêlures en beauté: une mission qui sonne comme une promesse, et qu’on a hâte de découvrir. 

Envie de soutenir la thérapie par la céramique?

Retrouvez la campagne de financement ici.

En contrepartie de vos dons, recevez notamment deux tasses (60 euros), 4 bols à thé (100 euros) ou encore 4 tasses et leur plateau (140 euros).

Photos d’illustration : Unsplash / Juliet Furst

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.