Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Ry-Ponet - Liège - Unsplash

Bientôt un parc de 300 hectares au Ry-Ponet?

Dans le viseur des promoteurs immobiliers depuis de nombreuses années, le Ry-Ponet et ses 300 hectares de verdures pourrait devoir son salut à la région wallonne… À condition que cette dernière accède aux demandes de Christine Defraigne et Diana Nikolic et accepte de classer le site réserve naturelle. 

Difficile de blâmer les promoteurs immobiliers qui voient vert (vert billet de 100 euros, pour être précis) en regardant le Ry-Ponet: situé à 5  kilomètres seulement du centre historique de Liège, le site se compose de pas moins de 300 hectares de prairies, de cultures agricoles, de landes et de bois, qui possèdent des qualités paysagères particulières. À cheval cheval entre les communes de Beyne-Heusay, Liège, Chaudfontaine et Fléron et situé entre différentes zones d’habitation, il est un rêve de développeur immobilier… Ce qui ne veut pas dire pour autant que ce rêve doit devenir réalité. Ensemble, les élues MR Christine Defraigne et Diana Nikolic militent d’ailleurs pour préserver ce poumon vert des grues et du ciment.

Lire aussi: À Seraing, les espaces verts sont passés au peigne fin

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Parc Paysager du Ry-Ponet (@ryponet) on

Protéger le poumon vert du Ry-Ponet

Récemment, la Région wallonne a en effet annoncé la création de plus de 1000 hectares de réserves naturelles afin de préserver la biodiversité. Un projet répondant à l’objectif d’assurer la préservation des espaces naturels et semi-naturels de grand intérêt biologique, et qui a poussé Diana Nikolic, Députée wallonne et Cheffe de groupe MR au Conseil communal de Liège, à interroger Madame la Ministre de l’Environnement afin de savoir si le Ry-Ponet pouvait espérer bénéficier d’un statut de protection spécifique. Malheureusement, selon la Ministre, seuls 16,5 hectares présentent un intérêt naturel et pourraient être étudiés plus en détail afin de valider ou non une procédure de mise sous statut. Lesquels?

  • L’ancienne carrière de Malgueule, occupée par un centre d’enfouissement technique, qui abrite notamment le crapaud calamite, le lézard des murailles, l’alouette ou le criquet à ailes bleues
  • Une petite friche calaminaire, un habitat d’intérêt communautaire, au sud du site, à proximité du RAVeL.
  • La zone naturelle située au centre du site qui présente également un intérêt, avec la présence de l’orvet et l’œillet velu.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by £aurent (@laurent_jaspers) on

Soit, bout à bout, 16,5 hectares, qui sont globalement connectées par un espace forestier et bocager qui est malheureusement morcelé par de l’urbanisation. Une situation que déplore Diana Nikolic.

« C’est un véritable poumon vert tant pour la Ville de Liège que pour les autres communes et les usagers de ce lieu bucolique. 16,5 hectares, c’est évidemment trop peu par rapport à la totalité du site et aux attentes des liégeois et autres communes riveraines du site ! »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Parc Paysager du Ry-Ponet (@ryponet) on

« L’intérêt de préserver le Ry Ponet ne se limite pas à la sauvegarde de la biodiversité et à la préservation d’espèces rares », poursuit l’élue MR, qui insiste sur la valeur paysagère et de poumon vert du site. Au Parlement Wallon, elle a d’ailleurs invité la Ministre à venir sur place pour se rendre compte de la nécessité de préserver ce maillon essentiel de la ceinture verte de Liège de l’urbanisation. Christine Defraigne, Première Echevine en charge de l’Urbanisme à la Ville de Liège, est elle aussi attentive au suivi de ce dossier. Et s’est engagée, à défaut d’un plan global et cohérent, à soutenir ce dossier de préservation, du moins en ce qui concerne la partie du Ry Ponet située sur le territoire de la Ville de Liège.

Pour rappel, en 2017, un projet de construction par la société Neufcour prévoyait la construction de 520 logements. Suite au dépôt de ce dossier, une forte mobilisation s’est mise en place. Pas moins de 4773 réclamations ont été déposées durant l’enquête publique. Et finalement, au bout de trois mois, le projet a été abandonné par le promoteur. D’irréductibles liégeois, les riverains du Ry-Ponet?

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.