Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Boudoir Privé offre une seconde vie à votre robe de mariée - DR Boulettes Magazine Canva - Upcycling Mariage Liège Blegny

Boudoir Privé veut donner une 2e vie à votre robe de mariée

Après avoir ouvert à Blegny son Boudoir Privé, un lieu intimiste où dénicher une robe de mariée signée de stylistes atypiques, Caroline Mathieu a eu l’idée de proposer un autre service, pensé pour l’après jour J: pourquoi laisser votre jolie robe dormir dans votre penderie quand vous pouvez plutôt lui offrir une deuxième vie? 

Une question au coeur des préoccupations des deux jeunes femmes qui se cachent derrière Boudoir Privé, Caroline, donc, mais aussi Isaure, sa couturière, qui ont réfléchi à comment faire évoluer le secteur dans le bon sens tout en gardant la féérie du mariage à l’heure où la planète nous crie de mieux utiliser ses ressources et de privilégier l’économie locale. En effet, ainsi qu’elles le soulignent, « si se marier est probablement l’un des plus beaux jours dans une vie et que la robe de mariée est la pièce maitresse de ce jour fabuleux », pas simple de savoir qu’en faire une fois les voeux échangés et le riz jeté.

« La mettre au grenier et ne plus la sortir ? Y repenser de façon nostalgique ou espérer la transmettre un jour ? Et pourquoi pas plutôt l’upcycler et lui offrir une seconde vie? Une fois qu’on a envisagé cette possibilité, notre projet s’est précisé, car Isaure et moi souhaitons, plus que jamais, véhiculer nos valeurs à travers notre travail et y inclure un respect écologique avec une mode plus durable ».

Autrement dit: fini, la robe de mariée à usage unique. À sa place, Boudoir Privé imagine un atelier d’upcycling, soit de transformation des robes, la vôtre pouvant être « raccourcie, se retrouver sans manches , changer de style et même de couleur si la matière le permet », tandis que « la dentelle de votre voile peut être utilisée pour un berceau de bébé ou sur les bords d’un de vos pulls ou chemisiers ». Et le pétillant duo de souligner que « tout est possible avec un peu d’imagination ».

Lire aussi: Mariage atypique à Liège: 8 adresses pour une robe de mariée pas meringuée

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Boudoir Privé (@boudoir_prive)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Boudoir Privé (@boudoir_prive)

Une robe de mariée, oui, mais pas à usage unique

Et un peu de soutien, aussi, car pour mettre leur projet d’atelier sur pied, les deux jeunes femmes ont lancé une campagne de crowdfunding. Objectif: « créer un espace et d’y amener une ambiance chaleureuse, un environnement propice à l’imagination et à la création pour donner une seconde vie à votre robe de mariée ». Et d’ajouter que « tout est à créer ! Le projet est jeune et ambitieux et nous ne doutons pas qu’il nous faut tous aujourd’hui penser différemment notre confort de vie pour lui donner aussi une visée plus juste et respectueuse de notre planète ».

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Boudoir Privé (@boudoir_prive)

Une véritable révolution dans un univers où des tenues parfois hors-de-prix sont la majorité du temps à usage unique. « Nous souhaitons bousculer les codes du mariage où l’écologie et une démarche éco-responsable sont si peu souvent prises en compte » confient encore Caroline et Isaure. Une approche à laquelle on ne peut que dire « oui, on le veut ».

Et pour en savoir plus sur Boudoir Privé, rendez-vous sur leur page Facebook ou Instagram.

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.