Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Jardin collectif en Outremeuse - Unsplash - Nathan Dumlao

En Outremeuse, des voisins se mobilisent pour créer un jardin collectif

Si le quartier d’Outremeuse ne manque pas de charme et offre un sentiment de village dans la ville, pour ce qui est des espaces verts, par contre, c’est plus chiche. Qu’à cela ne tienne: la coopérative Les Biens Communaux a monté le projet un peu fou d’acquérir un terrain actuellement en friche, abandonné depuis quelques années, pour y créer un jardin collectif et un local partagé.

Joliment appelé « Jardin de la Porte aux Oies » par ceux et celles qui y rêvent déjà de verdure, il s’agit plutôt à l’heure actuelle d’une jungle urbaine entourée de murailles, mais le potentiel est là pour qui sait y voir. Voyez plutôt: un terrain de 400m2 en plein coeur d’Outremeuse, « dans un quartier où personne n’a de jardin et où le manque d’espaces verts est criant » soulignent les membres de la coopérative. Seul hic? Le terrain en question sera mis aux enchères lors d’une vente publique en ligne ce 6 novembre, dans quelques petits jours seulement. Autant dire qu’il y a urgence pour récolter les fonds nécessaires à transformer ce terrain en friche en jardin collectif, mais à l’impossible, Outremeuse n’est tenue.

Faire pousser un jardin en Outremeuse

« Point de départ : un coup de fil. Quelques habitants de la rue Porte-aux-Oies, dans le vieil Outremeuse, ont constaté que le seul terrain non bâti du quartier allait faire l’objet, de façon absolument imminente, d’une vente aux enchères se terminant le vendredi 6 novembre à midi, raconte Les Biens Communaux. Dans ce quartier extrêmement dense, où les espaces verts — privés comme publics — sont rarissimes, ils voient dans cette vente l’occasion — qui ne se reproduira probablement plus — de créer un jardin collectif, ouvert aux habitants du quartier. Est-il possible d’acheter le terrain en aussi peu de temps ? ».

Lire aussi: Crise oblige, Saint-Nicolas fait appel à votre solidarité

jardin de la porte aux oies outremeuse boulettes magazine

« On a décidé de relever le défi, et de tenter, en moins d’une semaine (!), de réunir les fonds (au moins 50.000€, sans doute un peu plus) qui permettront d’acheter le terrain. En espérant que ses caractéristiques (accès difficile pour les engins de chantier, sous-sol instable, etc) dissuaderont les promoteurs immobiliers contre lesquels nous ne pourrons pas faire grand-chose s’ils décident de faire monter les enchères ».

Et si le collectif l’emporte? « La coopérative achètera le terrain puis le mettra à disposition d’une asbl à créer par les habitants, laquelle commencera par lancer un processus participatif dans le quartier pour associer un maximum d’habitants et de partenaires pour faire vivre le lieu, qui devra préalablement faire l’objet d’un chantier de réhabilitation (comblement d’anciennes caves, dégagement du sol, dépollution,…) ». Pour plus d’informations sur le projet, ou pour le soutenir, rendez-vous ici.

Lire aussi: Sous les pavés, l’entraide: Liège face au Coronavirus

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, Le Vif Weekend, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.