Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
La solidarité s'organise au grand café de la gare - unsplash - jonathan borba

Le Grand Café de la Gare débloque 200.000€ pour fournir des repas aux défavorisés

Fleuron des Guillemins, couru tant pour son équipe chaleureuse que pour sa gastronomie canaille, le Grand Café de la Gare a été contraint comme tous les restaurants du pays à fermer ses portes au moins jusqu’au 5 avril. Mais pas question d’arrêter son activité pour autant: un formidable élan de solidarité s’y est mis en place pour fournir des repas aux personnes défavorisées. 

On ne le dira jamais assez: ces derniers sont parmi les plus durement touchés par l’épidémie de Coronavirus, tant en raison de leur faible accès aux infrastructures d’hygiènes que parce que les rues désertées ont grandement impacté la générosité sur laquelle ils comptent ordinairement pour subsister. C’était sans compter toutefois sur la légendaire solidarité liégeoise, qui une fois de plus, s’illustre: dans des initiatives institutionnelles, comme le collectif Astrid2020 par exemple, mais aussi chez les particuliers.

Lire aussi: Les SDF sont particulièrement touchés par l’épidémie, mais le collectif Astrid2020 ne les oublie pas

La solidarité sur les rails au Grand Café de la Gare

Ainsi que l’explique l’équipe, « le principe est simple et se veut impactant : Il s’agit de fournir dès ce jeudi 26 mars des repas gracieusement à l’attention des publics précarisés en mettant en place des partenariats avec les associations de terrain dont l’action est rendue compliquée par la crise sanitaire actuelle ». « Notre objectif est d’apporter des moyens financiers et un renfort sur le plan de la restauration afin de permettre aux associations de dégager du temps et des moyens et de se concentrer sur d’autres choses essentielles pour les personnes dans le besoin » souligne Stéphan Uhoda, propriétaire du Groupe Uhoda et concessionnaire du Grand Café de la Gare. Dont acte: actuellement, un montant de 200.000 € en numéraire a été versé par le Groupe Uhoda pour financer le projet.

« Les équipes de cuisine et de salle, sollicitées sur base volontaire, participeront à partir de ce mercredi et jusqu’à la fin de la période de confinement, à la confection de repas composés d’une soupe et d’un plat du jour. Plusieurs chefs étoilés de la Région ont aussi marqué leur intérêt et proposeront des recettes simples qui seront cuisinées par les équipes »

Lire aussi: Voyage gustatif au Grand Café de la Gare

Et pour que l’opération se déroule au mieux, aucun détail n’a été négligé: « ous serons très attentifs à ce que cette action soit menée avec toutes les précautions de sécurité et d’hygiène tant au niveau de nos équipes que de la livraison des plats. L’entièreté des opérations de livraison se fera sans aucun contact physique et en respectant scrupuleusement les mesures de social distancing », explique Pierre Stassart, responsable du Grand Café de la Gare. « Les rassemblements sont strictement interdits. Il ne s’agit donc pas d’une distribution directe mais bien d’un travail main dans la main avec les associations qui elles-mêmes organiseront la distribution vers les bénéficiaires ».

Envie de soutenir le projet?

Vous pouvez faire un don sur le compte numéro BE69 0018 8400 0078 au nom de Solidarité Grand Café de la Gare.

Sachez qu’à la fin de l’opération le solde de ce compte sera clôturé et reversé intégralement pour moitié à une/des œuvre(s) en faveur des personnes précarisées et pour autre moitié à un fonds de recherche médicale.

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.