Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Ann Lawrence Durviaux Nathalie Maillet Féminicide Liège Belgique DR Boulettes Magazine Canva

Non, le féminicide de Nathalie Maillet et Ann Lawrence Durviaux n’est pas un « crime passionnel »

D’un côté, Nathalie Maillet, directrice générale du circuit de Francorchamps. De l’autre, Ann Lawrence Durviaux, avocate et chercheuse, qui donnait notamment cours à l’ULiège. Au coeur, l’effroi, car si leurs deux noms sont liés, c’est parce qu’elles ont toutes deux été victimes d’un féminicide. 

L’erreur de ces deux femmes de tête, célébrées pour leurs accomplissements et qualifiée, pour l’une de « directrice visionnaire » et pour l’autre, de « juriste de talent, chercheuse réputée et enseignante appréciée »? Avoir connu le même homme, Franz Dubois, mari de Nathalie, dont Ann Lawrence était la maîtresse, auxquelles il a ôté la vie dans la nuit de samedi à dimanche dernier avant de se suicider.

Un double meurtre que l’usage voudrait qu’on qualifie de « crime passionnel » mais où la passion n’a pas sa place, car c’est bien d’un féminicide qu’il s’agit, et non d’une quelconque manière d’exprimer un trop plein passionnel: quand on aime, on ne tue pas.

Lire aussi: Le Glue Gang colle la honte au cis-tème

Selon des proches des deux victimes de Franz Dubois, ce dernier n’aurait pas supporté que Nathalie lui annonce sa volonté de le quitter pour Ann Lawrence. Laquelle a été saluée par l’ULiège, où elle enseignait un cours de Droit public économique et marchés publics, l’université ayant fait par de « l’émotion toujours présente à la perte d’un membre de notre communauté universitaire, s’ajoute l’effroi ». Car l’horreur de l’assassinat de deux femmes innocentes dont le seul crime (sic) était de s’aimer est malheureusement loin d’être isolé, les noms de Nathalie Maillet et Ann Lawrence Durviaux rejoignant ceux d’une dizaine d’autres femmes victimes de féminicides depuis le début 2021 en Belgique.

Et l’Uliège de souligner que ce double féminicide est « malheureusement loin d’être un cas isolé, contre lequel il faut plus que jamais lutter pour qu’elles ne puissent plus survenir si régulièrement ».

De son côté, la Sogepa, principale actionnaire de la société du Circuit de Spa-Francorchamps dont Nathalie Maillet était la directrice, a tenu à rendre hommage à « une perle rare, une femme déterminée, visionnaire, pleine d’énergie, de charme et d’humanité. Depuis 5 ans, nous travaillons à ses côtés avec enthousiasme, convaincus d’une chose: Nathalie a mené le circuit à un niveau de prestations encore inégalé à ce jour ».

Alors qu’hommages et marques de soutien se multiplient, honorer la mémoire de ces deux femmes d’exception passe aussi par le choix des mots avec lesquels on qualifie la fin brutale de leurs vies. Pas un crime passionnel, donc, au risque de se répéter. Surtout, surtout pas un crime passionnel, mais l’acte d’un homme qui a répondu à de l’amour par une violence irréversible et a ajouté deux noms à la liste déjà bien trop longue des féminicides en Belgique.

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.