Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Christmas Market Liège

Pourquoi le Marché de Noël de Liège est l’enfer sur terre

Au-delà de la ressemblance littérale, avec des hordes de gens pressés les uns contre les autres qui brûlent à la chaleur des chaufferettes, le Marché de Noël n’est pas féérique, c’est un cauchemar. La preuve par 6. 

1. L’enfer, c’est les autres

Et justement, vu que Liège a été proclamée « capitale mondiale de Noël » cette année (ce sont les Lapons qui doivent bouder), on en attend 2 millions. D-e-u-x-m-i-l-l-i-o-n-s. Soit l’effet Batte un jour de soleil, mais fois mille. Super.


via GIPHY

2. Nez bouché

Si on pense à Noël, on évoque des odeurs de sapin, de pain d’épice, de dinde qui rôtit… Mais pas un odieux pot-pourri d’odeurs chimiques de savons fluorescents et de tartiflette qui colle à la poêle. En toute honnêteté, c’est plutôt le genre de mariage olfactif qu’on évoque avec force en retour de soirée quand on sait qu’on a trop bu et qu’on veut se purger.


via GIPHY

3. Circulez, y’a pas de place

Pour les abonnés du parking Saint-Denis, la période du Marché de Noël est un jeu de dominos rempli de suspense, avec le stress ajouté de rentrer suffisamment tôt (ou tard) pour échapper aux visiteurs du Marché de Noël, sous peine de ne pas trouver de place pour se garer. Pour les abonnés du parking Saint-Lambert, c’est encore pire, le parking préférant rembourse l’abonnement de décembre faute de pouvoir assurer des places.


via GIPHY

4. Indigestion

Un peu de churros noyés dans le chocolat fondu pour faire passer votre combo tartiflette-burger-toast au foie gras? On est ce qu’on mange, et ce n’est jamais plus vrai qu’au marché de Noël, où après une soirée passée à s’empiffrer, votre foie est probablement prêt à être servi sur du pain grillé avec du confit.

.
via GIPHY

5. L’enfer c’est les autres (re)

C’est bien simple, la planète entière semble s’être donnée rendez-vous au Marché de Noël, or Liège étant un village, cela veut dire que vous êtes garanti de croiser à peu près toutes les personnes que vous détestez en une soirée. Et vu que la foule est dense et qu’on n’avance pas, il est même fort possible que vous deviez taper la conversation à ces cancrelats.


via GIPHY

6. Réchauffement climatique

Entre les joyeux visiteurs du Marché de Noël serrés comme du bétail et les chaufferettes réglées sur 40 degrés, il fait à mourir de chaud. Sauf que l’ambiance Noël tropical est un leurre, qu’il fait moins de 5 degrés en vrai, et que ce chaud-froid vous garantit un petit cadeau avant le 25: un rhume carabiné que vous allez vous traîner jusqu’au Réveillon.


via GIPHY

Indigestion, congestion, suffocation? Non merci. En plus, râler jusqu’au 30 décembre, ça permet de commencer la nouvelle année d’excellente humeur par effet de contraste. Peut-être que 2019 sera pourrie et que vous aurez une gueule de bois carabinée pour la démarrer, mais au moins, le 1er janvier, il n’y aura ni foule ni chalet, et c’est déjà ça de gagné.

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.