Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
taxi animalier - pexels

Taxi animalier, le métier qui a du chien

Le principe de Sanysiwel? Un taxi animalier, soit le moyen de transport parfait pour amener vos compagnons à quatre pattes de la maison au vétérinaire en passant par le toilettage. Un service qui a du chien, et qui s’est implanté à Liège grâce à la passion d’une Ardennaise. 

Le « San » de Sanysiwel, c’est elle, Sandrine, une Liégeoise originaire des Ardennes et installée dans la Cité ardente depuis « ouf… très longtemps! ». Passionnée par les animaux, elle partage le rêve de beaucoup de petites filles de devenir vétérinaire, avant de réaliser qu’elle n’a pas le coeur assez accroché pour voir des bêtes de tous poils souffrir constamment.

taxi animalier - sanysiwel

« À mon niveau, j’ai donc aidé et sauvé les animaux qui croisaient mon chemin dès mon plus jeune âge. Mais à l’âge adulte, après une formation en couture et confection et différents boulots, ma passion pour les toutous n’était plus assez présente dans mon quotidien ». Après avoir décidé de se lancer dans la création de manteaux pour chiens en 2015, et rencontré pas mal de propriétaires de chiens dans le cadre de sa nouvelle activité, San’ réalise rapidement qu’il existe un trou dans le marché pour un transport pour animaux.

Taxi animalier, un métier de wouf

« En fréquentant des propriétaires de chien, j’ai rapidement réalisé que certains étaient dans l’embarras pour se rendre à différents endroits avec leur compagnon. En parallèle, j’ai aussi une grand-mère amoureuse de son matou qui me demande de le conduire chez le vétérinaire. Voilà comment l’idée a commencé à germer ».

En faisant mes recherches, j’ai réalisé que non seulement le service de taxi animalier était inexistant, mais en prime que c’était un vrai manquement aux yeux de certains professionnels du secteur. Ni une ni deux: j’ai changé de véhicule et investi dans des éléments de sécurité (cages, sacs de transport, harnais, muselières…) et des assurances pour tous mes passagers.

Des passagers de tous poils: « je propose un service de transport d’animaux à poils, à plumes ou même N.A.C. Je me rends avec eux chez le vétériaire, dans des cliniques, chez le toiletteur, à la pension, à l’aéroport, chez un membre de la famille… Bref, partout où doit se rendre l’animal, avec ou sans son maître ».

Un service proposé à des tarifs compétitifs: toujours au départ du siège social de Sanysiwel à Herstal, les trajets sont comptabilisés au kilomètre (0.45€), plus 9€ de prise en charge, 1/2h d’attente et assurances comprises (compter 6€ la 1/2h d’attente supplémentaire). Un prix attractif, qui a rapidement gagné à Sandrine une clientèle éclectique.

sanysiwel taxi animalier

sanysiwel taxi animalier

Si elle avait d’abord pensé son service pour les personnes âgées ou à mobilité réduite, « qui ont encore plus que d’autres besoin de l’amour d’un compagnon à quatre pattes », après un an d’activité, elle constate ne pas vraiment avoir de clientèle type. « Il y a des personnes sans véhicule, d’autres qui ont des horaires incompatibles avec les transports en commun ou habitent des zones qui ne sont pas desservies, ou encore des personnes qui ont un chien trop massif ». Avec, forcément, des anecdotes loufoques à la clé.

Un jour une dame me contacte pour amener chez le vétérinaire son Dogue de Bordeaux, un beau gros « bébé de 50 kilos ». Elle me prévient: il ne doit croiser aucun autre animal, car il est plutôt bagarreur, et au moment de le charger dans la voiture, elle ajoute qu’il a une certaine tendance à baver. Elle ne m’avait pas menti: au moment de le sortir, j’aurais pu mettre du papier peint dans ma voiture tellement les murs étaient plaquants de salive.

Et parfois, ce sont les passagers les plus petits qui prennent le plus de place, comme avec cette propriétaire de deux lapins qui partaient passer ses congés chez sa maman, et ont voyagé avec cages, nourriture, pellets, litière et même leur module de jeu préféré. « Ma camionnette n’a jamais été aussi remplie, c’était adorable » sourit San. Qui ne regrette décidément pas d’avoir pris un tournant vers une nouvelle carrière. Envie d’en découvrir plus ou de faire appel à ses services? Rendez-vous sur son site internet ou sur la page Facebook de Sanysiwel Taximalier.

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.