Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Gamin - Restaurant itinérant liège - Rawpixels

Gamin, le resto liégeois jamais deux soirs au même endroit

Gamin, c’est le nouveau concept savoureux qui va faire saliver les Liégeois: un resto savoureux, à découvrir jamais au même endroit. Des rendez-vous gourmands et mystérieux qui ajoutent un aspect ludique bien nécessaire à l’art de la table.

Gamin, c’est quoi?

Un caméléon culinaire, un glouton vagabond, un merveilleux mirage. Un rêve gastronomique, aussi: un resto qui se réinventerait chaque soir, au gré des lieux et des envies, des saisons et des rencontres.

Gamin est un restaurant itinérant, sans adresse fixe, Gamin vient à vous. Gamin est caméléon, il s’adapte aux lieux et aux humeurs en vous tendant ses assiettes le temps d’une journée, d’une soirée, quelques jours, voire – soyons fous une semaine, un mois…
« Repas informel, créatif, ludique, à partager ou non, sans nappes ni pompeuses manières, Gamin est avant tout un concept de partage et de convivialité. Avec une gourmandise évidente, au rythme des saisons, au son des vinyles, tout chez Gamin exhale un parfum d’artisanat, l’amour du fait maison ».
Gamin Liège

Gamin, c’est qui?

D’un côté, Benjamin, 31 ans, formé à l’hôtellerie à L’Ilon St Jacques à Namur et au sein d’établissements tels que Le Sanglier des Ardennes à Durbuy, Au Vieux Tribunal à Verlaine, ou encore chez Zven Erik Renaa en Norvège. Un temps second au Pica Pica, dont les épicuriens liégeois pleurent encore l’inventivité des assiettes, il est actuellement chef de cuisine associé aux Coudes sur la table, à Embourg.

De l’autre, Gaëlle, 37 ans, diplômée en décoration et architecture intérieure, d’abord passée par le secteur culturel, avant de faire un tour dans l’Horeca à la tête d’une cafét’, puis d’enchaîner sur neuf années dans le secteur médical. Bagage gestion : Check.

Ensemble, ils se rejoignent « sur une foultitude de points ». Couple à la vie comme à la ville, ils hantent les meilleurs spots gastro « à la recherche du concept qui claque, de l’assiette qui émotionne ». Férus de vin nature « qu’il soit stable ou punk, pourvu qu’il soit bon et sincère », ils sont également mordus de musique et enchaînent les concerts, « les plus pointus et les plus goûtus ».

Étant férus des endroits gourmands et connaissant des restaurateurs, cuisiniers, cavistes, nous leur avons parlé de nos projets. C’est très excitant d’investir l’antre des autres. Ils étaient tous partants. Rencontrer, Collaborer, partager c’est ce que souhaite Gamin.

« Et par-delà l’assiette, faire connaissance avec vous. Mettre en commun, univers et valeurs. Créer de la joie, de la bonne humeur. Oser l’inhabituel. Frôler le déroutant, parfois. Être curieux, toujours ».

 

Gamin - Donatienne Nieus @ Studio Hercule

Gamin – Donatienne Nieus @ Studio Hercule

« Gamin », pourquoi?

Nous avons longtemps bavé devant la devanture des Vieux Gamins ; un restaurant qui se situait dans le quartier historique près de la place St Léonard. On contacté le proprio, il nous a confirmé que le restaurant avait fermé et qu’il l’avait vendu. Quand on a contacté le nouvel acquéreur, il avait déjà tout transformé pour en faire des cabinets médicaux.

« Longue histoire pour expliquer que ce « Gamin » est resté, ça nous ressemblait, nous parlait. « Gamin se dit de quelqu’un qui a de la gaîté et de la jeunesse dans l’esprit et qui aime à plaisanter » c’était tout nous ! Et puis, nous avons vite fait le lien avec nos deux prénoms, GAëlle et benjaMIN, il n’y a pas de hasard dans tout ce gnangnan ».

Pour qui?

Les amateurs d’une cuisine intuitive, de saison, « en fonction de ce que nos merveilleux producteurs, artisans ont en stock, la carte se base là-dessus essentiellement, après on réfléchit à ce que l’on va faire avec ».

On n’aime pas trop les cadres :  bistronomique, gastronomique… Nous n’avons pas à nous situer, les gens comprendront vite notre univers. On servira aussi bien des produits bruts, que travaillés. Des assiettes « entrées »   à partager ou non.

Au menu, des associations qui font saliver: « Tartare de veau/ Raifort/Poutargue », « Poisson/Artichaut/Framboise/Choux fleur/Laurier »… On ne vous en dit pas plus, ils nous ont fait jurer de garder le secret. Mais on ne résiste pas à vous révéler qu’en plus d’être surprenante et inventive, leur carte est aussi délicieusement accessible.

Notre souhait est de rester démocratiques, que la bonne bouffe soit accessible. Mais il est évident que certains produits sont plus chers et donc forcément, l’assiette le sera. On essaye d’être le plus juste possible, nous pensons que c’est ce que veulent les gens, manger bon pour un prix juste.

Gamin Liège

Mais donc, c’est quand? Et où?

Vous avez l’eau à la bouche? Sachez que vous pourrez d’ores et déjà découvrir ce savoureux concept ce dimanche 23 juin chez Vin’d jardin, rue de la Goffe, de 11h30 à 19h sans réservation.  Mais aussi Aux coudes sur la table le 28 juin, en soirée sur réservation avec un menu unique et en août, lors d’une collaboration avec Watch Smell Taste où Gaëlle et Benjamin partiront sur un accord alcool. Envie de ne rater aucune date? N’hésitez pas à les suivre sur Facebook. Et sachez également que si vous le désirez, Gamin peut venir chez vous pour un évènement particulier: « au cas par cas, en fonction du nombre de personnes, de leur budget, de leurs envies. On s’adapte, mais toujours en gardant notre trame : produits frais, disponibles, de qualités et surtout de saison ». Tout un (délicieux) programme.

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.