Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

À Sainte-Walburge, la mémoire est gravée dans la porcelaine

Si les cimetières sont par définition le royaume des morts, celui de Sainte-Walburge est pourtant incroyablement vivant, grâce aux médaillons qui ornent la majorité de ses tombes, certains étant vieux de plusieurs siècles. Des photographies gravées dans l’émail, dont les sujets vous regardent droit dans les yeux et vous invitent à vous intéresser à l’Histoire mais aussi à la leur. 

Leurs regards semblent vous suivre à peine les grilles du cimetière franchies. Fièrement installés dans leurs médaillons de porcelaines, les occupants du cimetière sont capturés pour la postérité sur leurs dernières demeures, certains, alors qu’ils n’étaient encore que des enfants, d’autres, âges et souriants, mais tous en habits du dimanche. Si quelques médaillons plus récents affichent de jolies couleurs, la grande majorité est en noir et blanc, la plupart datant d’une époque où il était encore de bon ton d’immortaliser le défunt sur son lit de mort, et tant qu’à faire, d’utiliser le cliché pour le médaillon couronnant sa sépulture.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Véritables capsules spatio-temporelles, ces médaillons sont à la fois touchants et poétiques, leur charme suranné ayant bien mieux survécu au passage des années que les photographies de plastique qui finissent immanquablement par jaunir et afficher des couleurs aussi ternes que les fleurs qu’on ne dépose sur la tombe qu’une fois l’an, le premier novembre. Ici, pas de risque, d’ailleurs, même si certains médaillons ont malheureusement disparu de leurs tombes, la plupart y sont encore en parfait état, alors même que le temps a effacé de la pierre le nom de son propriétaire. Ici, un soldat, mort sur le front « pour défendre la Belgique » lors de la Grande Guerre. Là, une jeune femme fringante, la tête surmontée d’un couvre-chef trahissant l’époque où la photo a été prise, « décédée accidentellement » au Luxembourg. Sur certaines sépultures, on peut admirer l’arbre généalogique photographique de familles entières, le patriarche confortablement installé en tête, les autres suivant au gré des années.

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

Sainte-Walburge, Robermont et Père Lachaise

Un petit microcosme d’une beauté folle et émouvante, qui a captivé Chantal Mezen la première fois qu’elle y a été confrontée, il y a de nombreuses années de cela. Alors tout juste entrée en politique « par hasard », l’élue MR, infirmière de carrière, se voit relayer les doléances de ses patients, à commencer par ce qu’ils dénoncent comme l’état pitoyable des cimetières liégeois.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Qu’à cela ne tienne, Chantal décide d’aller en juger par elle-même, et contre toute attente, se découvre une passion pour ces lieux qu’elle décrit comme contenant toute l’histoire de notre ville. « C’est notre vie, c’est notre passé et on doit en prendre soin » affirme celle qui a depuis consacré trois ouvrages au sujet, « Le cimetière de Robermont, le Père-Lachaise liégeois », « Les libéraux liégeois inhumés à Robermont » et « Le cimetière de Sainte-Walburge », sorti à l’occasion des 130 ans du cimetière de Sainte-Walburge, en 2004.

Installé en 1874 sur 20 hectares surplombant Liège, le cimetière a vu sa construction influencée par nul autre que Napoléon. En 1804, ce dernier fait en effet passer un décret stipulant qu’il n’est plus permis d’inhumer aux abords des églises. Dans la foulée, Liège se dote alors de trois nouveaux cimetières, celui de Robermont, créé en 1805 dans les jardins de l’ancienne abbaye du même nom, et ceux d’Hocheporte et des Bayards, aujourd’hui disparus. En 1855, la Ville décide de fermer pour de bon le cimetière attenant à l’église Sainte-Walburge, la famille Orban (du boulevard éponyme, lui-même baptisé ainsi en l’honneur de l’homme politique libéral Walthère Frère-Orban) propose un marché aux autorités: une concession à perpétuité dans le cimetière en échange de la cession des terrains avoisinants à la ville.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Tombe(s) en ruines

Il faudra toutefois attendre mars 1874 pour voir l’inauguration du nouveau cimetière Sainte-Walburge boulevard Fosse-Crahay, après de nombreux débats sur le risque de contamination des nappes aquifères et un déménagement bousculé, le monument Orban étant le seul du cimetière paroissial à être sauvegardé, les restes du combattant révolutionnaire Jean-Joseph « Jambe-de-bois » Charlier ayant disparu dans la foulée. Un phénomène qui n’a, lui, malheureusement pas disparu une fois le déménagement terminé, Chantal Mezen déplorant notamment le vol de certains bas-reliefs exceptionnels sur les tombes, vraisemblablement vendu au poids par des voleurs sans scrupules. Et que dire de toutes ces tombes abandonnées, dont certaines tombent en ruine, quand elles ne sont pas (recou)vertes de mousse? « Quand je vois la décrépitude des cimetières, j’en pleurerais bien » confie Chantal Mezen.

« Depuis la loi antipesticides, les cimetières sont dans un état pitoyable et les tombes sont recouvertes de mousse » – Chantal Mezen.

Le problème, c’est que pour les tombes qui sont des concessions à perpétuité, la ville s’en lave les mains en disant que c’est au famille de nettoyer ». Mais quid, quand la concession perdure alors que les derniers héritiers se sont éteints?

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Passionné de patrimoine, le conseiller communal MR Louis Maraite souligne que tout le problème réside dans le fait de savoir si les tombes sont abandonnées ou pas.

« La perpétuité est un concept compliqué, tant en politique que dans la vie de tous les jours, parce que quand il n’y a plus personne, les tombent dépérissent, elles sont mangées par la mousse et prises d’assaut par les arbres. Aujourd’hui, si on devait supprimer toutes les tombes abandonnées, on viderait quasi la moitié du cimetière de Sainte-Walburge » – Louis Maraite.

Et qu’advient-il alors aux défunts dont le sommeil éternel a été ainsi perturbé? « On enlève la pierre, on nettoie la tombe, on met les restes humains dans une fosse commune puis on nettoie l’endroit » explique Louis Maraite, qui rappelle que contrairement à ce qu’exige le décret wallon, tous les cimetières liégeois n’ont pas d’ossuaire et certains défunts sont donc transportés tout bonnement à un autre endroit. Une procédure heureusement relativement rare.

« En général, on n’ose pas trop toucher aux vieilles tombes parce qu’elles tiennent l’une à l’autre, des arbres sont venus souder le tout, et en prime, elles participent à la beauté du cimetière parce qu’à l’époque, on faisait autre chose que des tombes en pierre chinoise » – Louis Maraite.

Et en ce qui concerne le cimetière de Sainte-Walburge, on prenait même la peine d’orner ces sépultures en pierre ouvragée de médaillons en porcelaine.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Suivre la mode jusque dans l’au-delà

Des ornements qui s’expliquent en partie par le caractère du cimetière de Sainte-Walburge. Si ce dernier abrite quelques occupants célèbres, parmi lesquels l’homme politique libéral Maurice Destenay, le linguiste et militant wallon Jean Haust, la comédienne Berthe Bovy ou encore le peintre Marcel Caron, il s’agit avant tout d’un cimetière familial, explique Chantal Mezen. « Cela peut surprendre, mais les cimetières aussi sont sujets aux tendances, et Robermont était le cimetière à la mode à l’époque. Presque tous les bourgmestres de Liège y sont inhumés, aux côtés d’artistes de renom, d’industriels, des grandes familles liégeoises… Sainte-Walburge, par contraste, c’est un cimetière familial, et c’est pour ça aussi qu’on y retrouve énormément de photos et de médaillons, parce qu’il s’agit-là d’une coutume de gens simples, dans le bon sens du terme ».

« À Robermont, on va plus retrouver des épitaphes et des dessins gravés dans la pierre, qu’il s’agisse de symboles maçonniques, de la caducée, d’une palme… À Sainte-Walburge, ce sont les médaillons » – Chantal Mezen.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Et là aussi, il s’agirait d’un effet de mode: « il aura probablement suffi que quelques familles le fassent pour que les autres décident de leur emboîter le pas » théorise Chantal Mezen, qui évoque en souriant ces tombes où les portraits sont installés dans le respect de la hiérarchie familiale, où celle, particulièrement touchante, dont la photographie montre un petit mineur, fauché dans la mine en pleine jeunesse et représenté le casque sur la tête. Un sourire qui disparaît immédiatement quand elle évoque le sort des photos appartenant à des tombes retournées et qui, « dans le meilleur des cas sont entreposées dans des caves ».

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Et ce alors même qu’il s’agit-là d’un patrimoine qu’il est important de préserver.

Le diable et le bon Dieu dans les détails

D’ailleurs, du côté du cabinet de l’Echevine du Patrimoine, Christine Defraigne (MR), on confie n’avoir jamais vraiment été interpellé à ce sujet, mais ne pas être fermé à la question pour autant. Interrogée au sujet des porcelaines victoriennes qui jalonnent les allées du cimetière de Sainte-Walburge, elle confie que bien qu’il n’y ait pas encore eu de demande officielle de classement, la problématique mérite réflexion, d’autant que son cabinet a déjà mené plusieurs actions ciblées pour restaurer des parties d’édifices privés, des vitraux ou des inscriptions par exemple.

« Le diable et le bon Dieu se cachent dans les détails, et il y a beaucoup d’édifices au caractère exceptionnel qui appartiennent à des particuliers mais méritent tout de même un soutien public pour être restaurés » – Christine Defraigne.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Et l’élue MR de s’engager avec enthousiasme à creuser la question de son côté. Pour Louis Maraite, la sauvegarde du patrimoine des cimetières liégeois pourrait notamment passer par un système de parrainage, citant l’exemple de la tombe d’un poète wallon inhumé à Sainte-Walburge, « qui pourrait être parrainée par l’association des théâtres wallons, où le Trianon. Il n’y aurait rien à payer, juste l’entretien à prendre en charge. Si on impliquait le milieu associatif liégeois, beaucoup de tombes pourraient être prises en charge ». Une évidence, pour Chantal Mezen, qui se dit aujourd’hui découragée après s’être battue des années sans succès pour une meilleure conservation des cimetières de la ville. « Il y a vraiment un patrimoine à mettre en valeur, c’est un reflet de l’idée que les gens se faisaient de la mort au 19e siècle. C’est très important à protéger, mais les politiques ont tendance à se désintéresser des cimetières ». Les mauvaises langues souligneraient qu’il est vrai que leurs occupants sont peu susceptibles de voter pour qui que ce soit…

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Et l’ancienne conseillère communale de souligner  le rôle crucial pourtant joué par les cimetières, en tant que lieux de recueillement, certes, mais aussi en tant que respirations bienvenues dans le tohu-bohu urbain.

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

« Les cimetières sont des havres de paix au coeur des villes. Quand vous passez la barrière, il ne faut pas 50 mètres avant que vous vous sentiez en paix. Ils accueillent beaucoup d’animaux, des chats, des lapins, des écureuils, il y a des oiseaux qui chantent » – Chantal Mezen.

« Ce sont des poumons de verdure et de calme en pleine agitation urbaine » poursuite Chantal Mezen, avant de réaliser qu’elle décrit-là des parcs, et que la qualification s’applique parfaitement aux cimetières liégeois. Des cimetières chargés d’anecdotes et d’Histoire, dont la Liégeoise organise des visites guidées insolites à la demande des curieux qui le souhaitent.

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Pour ce faire, rien de plus simple puisqu’il vous suffit de prendre directement contact avec Chantal, soit par téléphone, au 04/222.17.79, ou bien par email, à l’adresse chantal.mezen1951@gmail.com.

cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Lire aussi: 

Et en attendant de vous rendre sur place, vous pouvez continuer votre visite virtuelle du cimetière Sainte-Walburge et de ses porcelaines en images:

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes MagazineCimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

 

Cimetière de Sainte-Walburge - Boulettes Magazine - Liège

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

cimetière de sainte-walburge - liège - Boulettes Magazine DR

Cimetière de sainte-walburge - Liège - médaillons funéraires - DR Boulettes Magazine

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, Le Vif Weekend, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.