Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
arrondissement liégeois unsplash

Petit guide phonétique de l’arrondissement liégeois

Liège est loin de se limiter à l’espace compris entre le Perron et le Carré, et l’arrondissement liégeois aussi vaut le détour. Ainsi que quelques tours et astuces pour s’y repérer, ce guide phonétique visant à vous permettre d’y naviguer.

1) Grâsse (Grâce-Hollogne)

Pas « grasse », pas « grâce », mais « grâsse », l’équivalent liégeois de Grasse, avec un léger parfum de désespoir à la place des rosiers.

2) Ougreye (Ougrée)

Si Sandra Kim a su remporter l’Eurovision à l’époque, c’est certainement parce que le Liégeois fait preuve d’une musicalité innée, et d’un accent chantant qui l’incite à ajouter des « y » où bon lui chante. Comme à Ougreye, donc.

3) Beaufet (Beaufays)

Rime avec pet. En vrai, personne ne les appelle comme ça, mais ils font trop les malins, ça leur apprendra.

4) Bène (Beyne-Heusay)

On pourrait penser que le Liégeois s’en donnerait à coeur joie avec cet « y » qui ne demande qu’à être transformé en « Beïne-Heusaï », mais non, le Liégeois est têtu et contradictoire, et la commune rime avec « peine ». Le Liégeois est visiblement aussi économe de mots, et comme pour Grâce-Hollogne, la partie derrière le tiret disparaît.

5) Montch’nié (Montegnée)

POUF, abracadabra, disparu aussi le « e » de Montegnée, remplacé par une prononciation tout simplement magique du « gn ».

6) Xhendremalle (Xhendremael)

Ici, par contre, pas d’economie, la dernière syllabe s’étire virtuellement sans fin et donnerait nul doute du fil à retordre à nos amis français si on leur demandait de l’orthographier correctement sur base de ce qu’ils entendent.

7) Embourg

La prononciation reste la même, mais on reconnaît un Embourgeois au fait qu’il prétend mordicus être un « Embourien » alors que tout le monde sait qu’il n’y a que des bourgeois à Embourg. D’ailleurs, ça s’écrit presque pareil.

8) Djoumeppe (Jemeppe-sur-Meuse)

Existe-t-il prononciation locale plus savoureuse? Le jury débat toujours de la question.

9) Bierset

Celui-là, on ne sait pas comment il se prononce, ce n’est nin possip’ de l’entendre à cause des avions.

10) S’rin (Seraing)

Comme S’rincer l’oeil, sans mauvais jeu de mot en rapport avec la rue Marnix, of course.

11) Lièch’ (Liège)

Virtuellement, l’endroit dont affirment venir tous les habitants des 24 communes de l’arrondissement liégeois, qu’ils résident en réalité à Ans ou à Ivoz-Ramet. On ne peut pas les blâmer, il n’y a après tout que deux catégories de gens avérées: les Liégeois, et ceux qui rêvent d’en être.

Lire aussi: 

10 preuves que vous avez grandi dans la banlieue liégeoise

12 prénoms systématiquement écorchés à Liège

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.