Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
harcèlement sexuel

Les élues Vert ardent sortent les épines face au harcèlement sexiste

Après avoir reçu des courriers anonymes sexistes dans leurs boîtes aux lettres, les élues Vert Ardent aurait pu choisir de se taire. Elles ont décidé au contraire de dénoncer publiquement ce comportement, et d’en profiter pour déposer une motion anti-sexisme au Conseil communal.


Caroline Saal n’est pas facilement impressionnable. Engagée en politique depuis de nombreuses années, elle a notamment été coprésidente fédérale d’Ecolo jde 2012 à 2014, année depuis laquelle elle est Conseillère communale à Liège. Autant dire qu’elle a malheureusement déjà dû faire face à son lot de messages déplacés. Mais jamais comme ça. Comme d’autres élues Vert Ardent, elle a eu la désagréable surprise de découvrir dans sa boîte aux lettres des photos de mannequins en petite tenue lui ressemblant vaguement ainsi que de la lingerie. Des « cadeaux » anonymes, contre lesquelles Caroline Saal s’insurge.

Moi je suis élue depuis plusieurs années, donc ce n’est pas la première fois que je reçois des messages déplacés ou des remarques sexistes, j’ai une certaine habitude. Là, c’est la première fois que je reçois un courrier à mon domicile, et je suis excédée. Cette fois ça va trop loin, d’autant que ça a touché aussi certaines qui ne sont conseillères que depuis quelques semaines et n’ont pas l’habitude de faire face au sexisme. 

vert ardent

Un sexisme qui fait pourtant partie du lot des femmes en politique. « Pour nous ce genre d’agissements est une question politique, parce que c’est exactement ça qui limite la participation à la vie politique. C’est de la délégitimisation, une véritable forme d’intimidation qui passe par ces courriers. 

Souvent les victimes ont tendance à se taire et à espérer que ça passe mais pour nous, il faut en parler justement. Il y a bien sûr des cas de harcèlement plus lourds que le nôtre, mais on veut en « profiter » pour que ces situations n’appartiennent plus à la sphère privée. 


La solution trouvée par Vert Ardent pour mettre la société liégeoise face à ses responsabilités? Déposer une motion contre le sexisme au Conseil communal. 

La motion demande au Conseil communal dans son ensemble de condamner ces faits et d’assurer les élues concernées d’un soutien plein et entier parce que pour nous, c’est important que les femmes ne se taisent plus. 


Et Caroline Saal de souligner avoir déjà reçu le soutien des autres groupes politiques, Christine Defraigne et Julie Fernandez-Fernandez ayant notamment « bien fait comprendre qu’elles étaient derrière la motion ». Un soutien nécessaire: « dans ce type de situation il y a toujours un agresseur, une victime et des témoins, et on veut que ces « témoins » prennent une part de responsabilité ». Une responsabilisation nécessaire, qui ne s’applique pas qu’aux élus politiques. 

Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec Juliette Salme. Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique et Le Vif, Kath partage sa vie et la gestion de Boulettes avec Clem.