Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Ristorante Mottarone

Mottarone, tout plaquer pour recommencer à 0 dans un resto en Italie

Nul besoin d’habiter dans la région du lac d’Orta, en Italie, pour être alléché par les assiettes du Mottarone: ce restaurant familial fondé en 1937 fait saliver ses abonnés sur Instagram avec ses assiettes ludiques, colorées et saines. Derrière le projet, une mamma italienne, son fils, Filippo… et la compagne de ce dernier, Céline Gathy, une liégeoise qui a tout plaqué pour relever ses manches en cuisine. 

Céline Gathy a le voyage dans le sang. La formule est facile, mais vraie: la Liégeoise est née à Hong-Kong, où elle a passé ses premières années, avant de migrer avec ses parents vers Bali puis la Malaisie, où son père vit toujours. Le temps des humanités, bref retour à Liège et le Collège Saint-Servais, avant que Céline ne reparte à nouveau vers d’autres horizons, à Oxford d’abord, pour perfectionner son anglais, puis en Suisse afin de suivre les cours de gestion hôtelière de l’école Gilon. Une évidence pour cette globe-trotteuse, qui voit là une manière d’associer carrière et passion pour les voyages, qu’elle concilie dès ses stages, avec détour par New-York et l’Australie. Après ses études, elle pose ses valises à Londres, y rencontre l’amour auprès de Filippo et y coule des jours heureux… jusqu’à ce qu’un problème de santé vienne tout chambouler.

Lire aussi: Entre ateliers revisités et lunches santé, juste une Mint au point

Céline Gathy

« Les médecins ont émis des hypothèses pas très rassurantes, et se sont orientés vers un diagnostic de maladie auto-immune du cerveau ». Et si aujourd’hui des tests réguliers révèlent que Céline est en parfaite santé, ce qui pousse la jeune femme à croire qu’il s’agissait seulement d’un problème isolé, au moment où ses symptômes se déclarent, elle est contrainte d’arrêter de travailler pendant plusieurs mois. La solution contre l’ennui trouvée par cette hyperactive?

« J’ai commencé à suivre des cours de nutrithérapie, afin de décoder mon corps et de prévenir d’autres problèmes. Il n’est pas toujours simple de comprendre le discours des médecins, et ces études m’ont apporté un autre point de vue sur ma santé: j’ai immédiatement été mordue, et j’ai commencé à créer des recettes qui me faisaient plaisir tout en me faisant du bien ».

Pancakes aux courgettes et aux herbes aromatiques, gnocchi au chou rouge, aubergines rôties au miso… Sur son Instagram perso, la Liégeoise partage ses recettes saines et savoureuses, et sa nouvelle destination finit par s’imposer comme une évidence: elle et Filippo vont rejoindre la maman de ce dernier au bord du lac d’Orta, en périphérie de Milan, où elle s’occupe d’un restaurant.

Céline Gathy Filippo

Mottarone 1937 version 2020

« Nous voulions un projet commun et j’adorais l’Italie, c’était donc parfait. Après toutes ces années dans des grandes villes, c’était pas mal de changer un peu d’air ! » sourit Céline, qui recrute dans la foulée un manager et un sous-chef tous deux italiens expatriés à Londres.

« Le restaurant Mottarone date de 1937. Nous voulions vraiment garder cet esprit familial et l’âme de ce restaurant tout en ayant ce concept de famille moderne qui évolue avec son temps, en gardant ses traditions. Nous avons modernisé un peu la décoration et fait quelques travaux ».

Et à la carte alors? « Des plats typiquement Italiens, traditionnels et plus modernes, mais aussi une cuisine qui nous rappelle nos années à l’étranger comme des brunches avec «  eggs Benedict ». Nous proposons aussi des plats vegan, car ça fait partie de notre projet «  d’évoluer avec son temps et les sciences» et de respecter la santé de nos clients ». Soit un savoureux mélange des racines de Filippo et des études en nutrithérapie de Céline qui, après l’ouverture en septembre dernier, est encore un peu sonnée par l’amplitude du projet.

Mottarone Céline Gathy

« L’aventure a été vraiment intense et forte en émotions jusque maintenant. Je dois dire que je savais que ça allait être mouvementé, mais je ne m’attendais pas à cela haha ! Arriver dans une ville où je ne connaissais personne, je l’avais déjà fait, mais ici, je ne connaissais même pas la langue. C’est pas toujours facile, surtout que je suis très indépendante, et ne pas pouvoir toujours m’exprimer facilement avec les clients ou autres me gêne ».

Aucun regret pour autant: « cette aventure est parfaite comme elle est, avec ses hauts et ses bas. Me lever chaque matin, avoir un objectif, une mission à accomplir avec la
personne que j’aime en plus, ça n’a pas de prix ». Et ce n’est certainement pas le confinement qui va briser ce rêve: « nous avons été un des premiers établissement à fermer ici, pour la sécurité de nos clients et employés. C’est vrai, c’est un peu stressant, mais nous ne pouvons pas trop nous plaindre quand nous voyons d’autres personnes qui risquent leur vie chaque jour ! Nous avons de la chance  d’être en bonne santé et que le restaurant existe depuis des décennies, avec une clientèle d’habitués. Nous avons tout de même mis sur pied des livraisons chaque week-end avec un menu sur le thème du voyage: l’Espagne, les Etats-Unis… chaque semaine, c’est une destination différente qui inspire nos recettes ». Une évidence pour cette voyageuse dans l’âme. Qui confie que pour elle, chaque recette doit nourrir le corps et l’esprit, et avoue avoir pour ambition d’imaginer « des recettes qui me rendent heureuse, qui font du bien à ceux qui les préparent et à moi aussi au passage ». Un délicieux objectif, à savourer dans le Piémont dès que possible… Ou dès maintenant, en se laissant inspirer par les recettes postées par Céline sur Instagram. Buon appetito!

Ristorante Mottarone

Via Borgomanero, 27
Briga Novarese
+39 0322 94389

Site internet 

Page Facebook

Instagram

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.