Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Façon Jacmin

Bleues de denim pour Façon Jacmin

Accomplies et épanouies, Alexandra et Ségolène Jacmin, le duo à l’origine de Façon Jacmin, incarnent une certaine vision du bonheur, et leur parcours est carrément inspirationnel.
Elles sont belles, elles sont cool, elles sont brillantes, et elles n’ont pas froid aux yeux : plutôt que de continuer sur des chemins tout tracés, les juumelles originaires de Bruxelles ont décidé de lancer leur label.

Un vestiaire rêvé à découvrir dès ce soir à la Galerie CDLT : 5 bonnes raisons de s’y presser.

1) Parce que leurs pièces sont intemporelles
Dans ma garde-robe, j’ai : une farandole de tshirts, un véritable nuancier de pull, et une galerie de blouses et chemises représentatrices des tendances les plus récentes.Les seules pièces qui résistent à toutes mes purges de dressing ? Ma veste en cuir, cadeau de mes parents qui ne fait qu’embellir avec les années, et mes jeans, qui deviennent plus doux et joliment usés à chaque fois que je les mets.
Une relation fusionnelle que Ségolène et Alexandra ont bien compris : « Le denim est comme nous finalement : il vieillit, le temps laisse son empreinte sur lui. C’est probablement une des seules matières qui s’embellit vraiment avec le temps, ce qui contribue à un grand attachement ».

 
2) Parce que leur collection est super versatileFini de cantonner le denim au jeans : dans l’imaginaire des sœurs Jacmin, il se décline en robe, en manteaux ou en accessoires divins. Et en voyant leurs créations portées, difficile de ne pas craquer : ultra élégant avec des talons, chic à la cool avec des sneakers, irrésistible marié à du blanc, le denim de la tête aux pieds, finalement, c’est pile ce qui nous manquait.

3) Parce qu’on admire leur audaceSe lancer entre sœurs, que du bonheur ? Plutôt deux fois qu’une selon Ségolène et Alexandra. « Notre projet nous permet de nous retrouver l’une l’autre.

 

Nous avons toujours été séparées : nous étions dans des écoles différentes et habitions/vivions dans des villes différentes, tout en admirant de loin le parcours de l’autre. Se lancer ensemble, c’était une évidence : nous sommes ultra complémentaires« .

 
4) Parce qu’on est fan de leur approche slow fashionLa slow fashion, on l’a découverte grâce à Stéphanie Fellen, et depuis, on n’achète plus nos vêtements de la même façon. Certes, dans les grandes chaînes, on peut adopter rapidement les dernières tendances sans se ruiner, mais le prix à payer est bien trop élevé. Ce top à 5€ qui contribue à perpétuer les sweat shops, et qui en plus, sera déformé après deux passages en machine ? Merci, mais non merci.
« L’éthique et la transparence dans la production de Façon Jacmin sont des valeurs fondamentales et prioritaires pour nous. C’est d’ailleurs très clairement pour cette raison que nous développons la confection en Europe. Lors des visites de
l’atelier, nous nous sommes assurées des bonnes conditions de travail sur place, mais également de l’authenticité et de la traçabilité de chaque étape de création. Laslow fashion est un concept qui nous parle beaucoup ; nous souhaitons un retour à l’essentiel, à savoir le vêtement, et sa matière : brute, résistante, perpétuelle et évolutive ».


 
5) Pour les porter avant qu’elles ne deviennent célèbresHumilité belge oblige, Ségolène et Alexandra n’ont pas pris la grosse tête. Elles accumulent pourtant les succès : des consommatrices dévouées, des réseaux sociaux remplis de message d’amour, des vêtements portés par le duo branché Ibeyi et puis la consécration, la semaine passée – Façon Jacmin élu Meilleur de Belgique dans la catégorie Mode.
Pas le temps de frimer, les jumelles débordent de projets : « cet été, nous envisageons de partir à la découverte du Japon, et à la rencontre de nos fournisseurs de denim.

 

Le Japon est un pays qui nous attire énormément : les fabricants de denim japonais sont reconnus comme étant les meilleurs dans le secteur, dotés d’un savoir-faire et d’un perfectionnisme sans égal, ils travaillent avec des machines traditionnelles qui aportent ce tissage serré et ces bleus profonds qu’on adore. Nos vêtements ont suscité beaucoup d’intérêt auprès des Japonaises ces derniers mois et nous entreprenons actuellement les démarches afin de commercialiser FAÇON JACMIN sur le marché japonais ».

Vite, on vous dit : la fenêtre d’opportunité pour porter leurs créations avant que la planète mode ne se les arrache est très serrée. On vous retrouve ce soir pour les shopper chez Cdlt ?

Pour plus d’informations sur l’événement de ce soir, rendez-vous ici, et pour ne pas rater une miette de l’actualité de Façon Jacmin (à commencer par la nouvelle collection!) on fait un tour sur leur site internet ou leur page Facebook.

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.