Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Luyck chai urbain Liège vin urban winery - DR Boulettes Magazine

Luyck, chai urbain et vins atypiques

Non content d’insuffler une nouvelle vie à un bâtiment liégeois chargé d’histoire, le vignoble urbain Luyck étend aussi de manière enivrante l’offre de précieux nectars made in Liège, avec, en fond de bouche, un délicieux goût de fierté communautaire. 

C’est que les frères et soeurs à l’origine du projet, Joris et Katrien Dubois, sont originaires de l’autre côté de la frontière linguistique, du Limbourg pout être précis, et auraient pu choisir d’y marcher dans les pas du renommé château de Genoels-Elderen, mais ces deux amoureux de la Principauté et du carpage de diem (de vrais genieters, comme on dit par chez eux) ont préféré faire honneur à leur ville adoptive.

Tous deux installés dans le 4.000 depuis des années et Liégeois de coeur de longue date, ils ont choisi de poser leurs barriques au pied du Mont Saint-Martin, dans un établissement qui avait déjà probablement occupé une fonction similaire dans une autre vie, ou du moins, un autre siècle. Ainsi que nous le montre fièrement Joris lors de notre visite, des inscriptions dans la cave laissent en effet penser que l’espace ait servi jadis de lieu de stockage de précieux breuvages à l’époque où le quartier était prisé des marchands de vin. Et celui qui se décrit comme un « Liégeois du nord » et confie adorer l’ambiance vibrante de la ville, de pointer sa lampe de poche sur un dessin gravé dans le mur de pierre, indiquant qu’un certain « Jehan Deprez » aurait été pendu ici il y a quelques centaines d’années. « On a fait venir un historien qui nous a dit qu’il était très plausible que les caves du bâtiment aient déjà servi au stockage pour le commerce du vin à l’époque » explique Joris. Qui n’en sait pas plus sur les raisons de la fin tragique du sieur Jehan Deprez, mais est, comme sa soeur, intarissable quand il s’agit d’expliquer la genèse de leur projet.

Luyck chai urbain Liège vin urban winery - DR Boulettes Magazine

Affaire de famille

Autour d’un verre de Zinc, un Riesling sec et joliment minéral, rendu légèrement pétillant par le choix des Dubois de ne pas le filtrer « pour préserver ses arômes », on écoute celle qui donne toujours cours de biologie dans le secondaire en parallèle et son cadet, indépendant dans le domaine des jeux, nous raconter la maison de campagne familiale à Chevron, où ils ont planté leurs vignes en 2019, « l’année de merde » qu’a été 2021 pour les vignes en question, mais aussi l’impulsion donné par le patriarche de la famille Dubois. Et les frères et soeurs de confier, hilares, que leur mère est ravie qu’il mette la main à la pâte, « parce que depuis sa retraite, il tournait en rond et il fallait lui trouver une occupation. Maintenant, il est tout le temps fourré sur son tracteur dans le vignoble, avec son Fox qui le suit partout comme son ombre et tout le monde est ravi ».

Luyck chai urbain Liège vin urban winery - DR Boulettes Magazine

Dont acte, le projet Luyck étant une affaire de passion mais aussi de famille, ainsi qu’en témoigne le portrait de Katrien, Joris et leur père en pleine cueillette qui accueille tout qui pousse la porte de ce vignoble urbain arrangé avec soin. Un domaine dans lequel excelle Joris, lequel, avec un ami et associé, avait déjà ouvert le Mentin, et a répliqué une partie de la recette de son succès ici, n’hésitant pas à hanter les sites de seconde main jusqu’à dénicher en Italie le bar qui trône désormais au coeur de chez Luyck. Le promontoire parfait pour siroter un autre verre de Zinc avant de goûter au reste de la gamme, mais dans les caves cette fois, celles-ci étant le cadre de soirées dégustation atypiques et pouvant être privatisées pour des événements, avec un service traiteur en prime – comptez 500€ la location de l’espace pour la soirée, auxquels s’ajoutent le prix des bouteilles et du menu choisi, Katrien et Joris travaillant de concert avec Nicolas de chez Kiosq et Christine de la Parra.

Lire aussi: On a testé Kiosq, le resto gastro de Cointe à découvrir d’urgence

Et si, climat récalcitrant oblige, Katrien et Joris ne peuvent pour l’instant pas récolter le fruit de leurs vendages et recourent à l’achat de raisins venus d’autres pays mais aussi, pour certains crus, à la mise en barrique de jeunes vins venus des quatre coins de l’Europe, on est toutefois loin d’une approche « à peu près » de la chose. C’est que tous deux ont suivi une formation de viticulteurs avant de se lancer, mais ont aussi su s’entourer de Gianluca di Terranto, ancien sommelier du restaurant anversois étoilé The Jane et lauréat du « Meilleur Sommelier » en 2019, pour leur processus de vinification.

Après le Zinc, on enchaîne avec le 31, un vin dont le nom fait référence à l’expression et qui invite en effet à revêtir ses plus beaux atours pour le siroter en compagnie d’un repas soigné. Son nez hyper parfumé fait tourner la tête, tout comme sa délicate (et délicieuse) note de vanille et sa jolie robe. Niveau rouge, le Pinot Noir maison est le coup de coeur de Katrien, qui a déniché le cépage en Hongrie et voulait d’abord l’assembler avec d’autres, venus de Bourgogne et de Luxembourg, avant de réaliser « qu’il était tellement bon qu’il se suffisait à lui même ». Une affirmation à laquelle on lève notre verre en guise d’approbation. Proposés entre 13.9 et 16.9€ la bouteille, les vins signés Luyck s’inscrivent dans une tendance qui ramène les vignes en ville, et offrent aux principautaires qui n’en demandaient pas tant une raison supplémentaire de trinquer à la santé de leur chère Cité. Santékes!

Luyck Urban Winery

Rue Saint Hubert 25, 4000 Liège / 0496 53 11 24 / Facebook / Site Internet

Ouvert du mercredi au samedi, de 11h30 à 18h30 / Dégustation et visite des caves les jeudis à 17h30 et samedis à 12h (Durée : 1h, dégustation de 4 vins, 15€ p.p, 20 personnes maximum)

Bon à savoir: les vins estampillés Luyck peuvent être dégustés et achetés sur place, mais aussi sur leur boutique en ligne, ici. À l’heure d’écrire ces lignes, ils sont également proposés, entre autres, à la carte de chez Magma, au Sélys ou à l’Altro Maccheroni.

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou encore Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Mariée avec Clément, co-rédacteur en chef de Boulettes Magazine, elle a fondé avec lui le semestriel SIROP, décliné à Liège et Bruxelles en attendant le reste du pays.