Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Médecins et soignants sont abandonnés face au Coronavirus - Freddy Wuyard

Un médecin généraliste dénonce la pénurie de matériel de protection

Alors que chaque soir, les soignants sont applaudis à tout rompre par la population, ils sont nombreux à se sentir abandonnés par le gouvernement. Pénurie de matériel, promesses en l’air… Un médecin généraliste liégeois dénonce la situation actuelle. 

Cela fait plus de 30 ans que Freddy Wuyard exerce la médecine générale sur les hauteurs de Liège. Plus qu’un métier, une vocation, qu’il exerce avec un sens du devoir sans faille, malgré les longues journées et les frustrations inhérentes au métier. Etudiant en médecine au moment où le SIDA a commencé à faire des ravages, médecin au temps de la vache folle, il n’en est pas à sa première pandémie. Le sentiment d’abandon complet, par contre, lui, est nouveau, et laisse un goût amer à de nombreux soignants qui ne comprennent pas comment une telle situation est possible, qui plus est avec neuf (!) Ministres de la santé en Belgique. Sans équipement de protection mais certainement pas sans humour face à la situation, le Dr Wuyard a pris un cliché grinçant dénonçant la pénurie à laquelle les soignants en première ligne doivent faire face. Car si le Dr Wuyard dispose de matériel de protection, il a dû ruser pour l’obtenir.

Les médecins et soignants sont abandonnés par le gouvernement - Freddy Wuyard

Les différents masques entre lesquels il alterne pour se protéger du virus?

1. Généreusement offert par MA DENTISTE
2. Généreusement offert par LA COIFFEUSE de mon Épouse et par une DIRECTRICE DE MR
3. Généreusement cousu par une de MES PATIENTES
4. Généreusement offert par MON AMI BOUCHER
5. ne cherchez pas, il n’y a RIEN c’est ce qui nous a été donné, à nous, médecins généralistes par nos 9 inutiles ministres de la santé, qui ont oublié, ou ne savent pas que nous sommes aussi en première ligne…

Un post rapidement partagé sur les réseaux sociaux, et ayant trouvé écho auprès d’autres soignants, notamment Pierre-Marie Dupont, ambulancier. « Le gouvernement prévoit plein de matériel (qui est quand même insuffisant) pour « le personnel de 1e ligne » comme ils disent, soit les services de soin des unités Covid. Et clairement, ils en ont besoin. Mais il serait bon de rappeler à nos chers 9 « sinistres de la santé » qu’avant d’arriver en unité Covid, les patients ont été vus par un médecin (qui est peu voire pas protégé) et transférés au besoin en ambulance (avec du personnel tout autant sous-protégé), et je n’oublie pas les aides-soignants et les infirmiers et infirmières à domicile ».

« Mais malgré cela, les seuls moyens de protection que nous avons, nous devons les chiner à gauche et à droite »

Hasard du calendrier, le lendemain de ce coup de gueule viral, une distribution de masques fournis par la Province de Liège a été annoncée. Problème? Ceux-ci sont distribués aux responsables des Cercles de médecins, qui regroupent notamment une quarantaine de praticiens à Ans-Alleur, une quinzaine à Awans et plus de 280 médecins à Verviers. Or quel que soit le nombre de médecins dans un cercle, le même quota de masques sera distribué. « Ce qui veut dire qu’à Verviers, ils vont devoir se battre pour en avoir un » regrette le Dr Wuyard. Qui, comme bien d’autres, ne s’attendait probablement pas lorsqu’il a prêté le Serment d’Hippocrate et juré de le remplir « selon sa capacité », à ce que ça implique de faire face sans protection à une pandémie.

Journaliste politique, lifestyle et société pour Flair Belgique, Kathleen écrit également pour Le Vif, VICE ou encore Wilfried, et partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015 avec sa meilleure amie, Juliette Salme.