Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Cafés ou travailler

10 cafés où travailler à Liège

Ta réunion ne débute que dans une demi-heure et tu cherches des cafés où travailler pour utiliser ton temps de façon productive ?

Tu aimes écrire et tu recherches un zinc où t’accouder et laisser libre cours à ton imagination, en t’immisçant dans les conversations de Verlaine et Rimbaud ou de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir ?

Tu es freelance et tu as le luxe de travailler à la maison, mais entre Netflix, ta P.A.L. (pile de livres à lire) et le chien, ta maison, peu à peu, s’est transformée en île de la tentation qui a envie de se promener. Faire la vaisselle te semble plus séduisant que de travailler ?

Il est temps de trouver une auberge accueillante pour y poser ton ordi portable et y nourrir ta concentration. Rien que pour toi, nomade du travail, nous avons sélectionné les 10 meilleurs cafés où il fait bon travailler à Liège. Nos critères de sélection ? Un wifi gratuit et robuste proposé avec le sourire, la possibilité de s’éterniser à table sans subir les regards courroucés du serveur et une assise confortable.  Si, en plus, il y a un biscuit ou du chocolat noir avec le café, on en fait notre QG.

Chez Edmond : La cafét’ pour les pros (Guillemins)

Cafés où travailler

Laurent, enfant du quartier, voulait faire renaître la maison de style Art Nouveau où vivait le vieil Edmond. Isabelle, ancienne prof de français, a de la sympathie à revendre et désire partager autrement le goût des mots et des belles lettres. Ces deux-là ont créé la maison de coworking « Chez Edmond » et veulent que l’on y travaille comme chez soi. Ils manquent singulièrement d’ambition : chez Edmond, c’est franchement plus beau et mieux rangé que chez-soi.

La rénovation a fait la part belle aux matériaux nobles d’origine. Grâce au bois naturel, la maison prend vie et offre aux visiteurs de passage un cocon minimaliste et chaleureux.

La bonne nouvelle ? La très lumineuse cafétéria et sa terrasse sont libres d’accès. En journée, Isabelle et Laurent accueillent les travailleurs sans bureau fixe.  Pas besoin d’abonnement, ni de réservation. Va y puiser calme et inspiration ou réunis-y tes collègues. Tout en travaillant sérieusement, on boit à la cafet’ de chez Edmond de succulentes tisanes, de délicieux cafés ou des boissons naturelles. Si tu préviens Isabelle en début de matinée, elle te mitonne un réconfortant repas chaud à midi.

Chez Edmond

Ouvert du lundi ou vendredi de 9 à 17 heures

Rue du Vieux Mayeur 51 4000 Liège

BarManne : Et pour la lessive ? On repassera !(Centre-Ville)

Cafés où travailler

Tu te souviens de Nick Kamen retirant langoureusement son Levi’savant de le lancer dans le tambour d’une machine ? Tu as lu (ou vu, en fonction de ton âge) les « Chroniques de San Francisco » et tu sais qu’un salon lavoir est parfait pour faire des rencontres ? Tu cherches donc une wasserette qui soit aussi un lieu de vie ? Ca n’existait pas à Liège jusqu’à ce que Ludo et Paschal créent cet espace face au bâtiment central de l’Université, place du XX Août.

Au BarManne, on peut boire et manger pendant que tournent les machines à lessiver. Sauf que l’espace est tellement beau que l’on y va aussi sans manne à linge.  La décoration respecte les codes esthétiques de l’industrial chic : brut, vintage, un peu masculin. Sols et murs en béton lissé, éléments techniques visibles.

Du mobilier chiné, des plantes vertes et le graal pour les travailleurs nomades : des tables hautes équipées de prises électriques et de ports USB. Les horaires se calent sur l’activité lavoir et sont donc super extensibles.

On peut y travailler à partir de 7 heures du matin jusqu’à 20 heures, avec des nocturnes les vendredis et samedis jusqu’à 22 heures.

Lire aussi : Au BarManne, on lave son linge et on salit ses couverts

Les immenses baies vitrées avec vue sur la place, l’arrêt de bus et les passants, la musique, le service attentif, le buffet : ça fait beaucoup de stimulations sensorielles. Le BarManne n’est sans doute pas l’endroit idéal pour écrire un remake de« A la recherche du temps perdu ».  Pour tuer une montagne d’e-mails en retard, par contre, il n’y a pas mieux.

Petit bémol : on n’a encore vu personne enlever son jean.  Mais on ne désespère pas.

BarManne

Place du XX août, 34

4000 Liège

Café Montjoie : le chic parisien à la mode liégeoise(Hors-Château)

Cafés où travailler

Hors-Château est le comble du bon goût. Preuve en est faite par cet adorable café au charme délicieusement suranné. Tables bistrot et fauteuils crapaud en velours, le café Montjoie combine un décor digne du Paris des années 30 et l’ambiance collaborative caractéristique du renouveau liégeois. Un lieu d’échanges où s’organisent aussi bien des balades découvertes et des vide-dressings que des ateliers créatifs (mention spéciale à la créatrice multi-talentueuse Rachel Flausch).

A la fois repère des Urban Sketchers, bibliothèque pour lecteurs assidus et salle de projection pour amateurs de courts métrages, le Café Montjoie réussit l‘exploit de proposer une belle diversité, tout en respectant une ambiance sereine et zen, propice à la créativité. Si, attablé le long de la vitrine ciglée de noir et doré, tu n’es pas inspiré·e, on ne peut rien de plus pour toi !

Lire aussi : Café Montjoie, comme chez soi en plein quartier Hors-Château

Café Montjoie

Rue Hors-Château 90, 4000 Liège

Ouvert du mardi au vendredi de 8 à 18 heures.  Horaires adaptés pendant les vacances

Addict Coffee : Tout en douceur(s)(Centre-Ville)

Cafés où travailler

Sans mauvais jeux de mots, on dira que travailler n’est pas à proprement parler notre tasse de thé. Il faut, pour s’y mettre, une bonne dose de bienveillance, un café fort et une bonne lampée de motivation. On trouve tout cela chez Addict Coffee et c’est pour cela qu’on l’aime.

Une petite vitrine, régulièrement embuée par la condensation, une façade en briques de verre : le local rue du Mery n’est sans doute pas le plus joli de la ville. L’établissement qui s’y est installé, par contre, regorge de bonnes surprises. On est d’abord séduit par le vrai café servi par un vrai barista avec la crème qui fait d’aussi jolis dessins que sur Instagram, ou par le thé à la menthe préparé, à la demande, avec ou sans sucre.

On est totalement conquis par les plats composés selon des recettes le plus souvent orientales. Recettes traditionnelles certes, mais que l’on soupçonne réinventées par la maison. À déguster en petit déjeuner, lunch ou brunch le dimanche.

On y entre pour un petit café serré mais on est y reçu avec tant d’amabilité, de gentillesse et de délicatesse qu’on s’y attarde toute la matinée. L’accueil aussi doux que les pâtisseries que l’on y déguste.

Addict Coffee

Rue du Méry 18 gauche, 4000 Liège

Ouvert 7/7.  Du lundi au vendredi de 8 à 17 heures. Le samedi de 10 heures 30 à 18 heures et le dimanche de 11 heures à 15 heures

Bistro du Musée Curtius : Et la culture, bordel ?(Cœur historique)

Cafés où travailler

Les musées européens sont en pleine mutation. Reléguant les œuvres d’art au second plan, ils deviennent des lieux de vie attractifs avec des animations de plus en plus élaborées, des musée shops où dénicher des cadeaux atypiques et des restaurants. Tout bien considéré, c’est le vrai bon plan pour y travailler, tranquille, dans une ambiance cultivée, tout en filant voir l’expo temporaire à l’heure de la pause.

Liège n’échappe pas à la règle et les musées suivent la tendance avec plus ou moins de bonheur. On ne te conseille pas le musée Boverie pour travailler. Si la terrasse est tout simplement idyllique en été, la salle est trop bruyante pour y travailler correctement. Par contre, le Bistro du musée Curtius a tout bon.

L’intendance a été confiée au Mad Café. A l’origine auxiliaire de cuisine des œuvres de réinsertion sociale du Créahm, le MadCafé fait aujourd’hui partie des acteurs qui comptent dans l’horeca liégeois.

Qualité, quantité et sourire sont toujours au rendez-vous.

Comme dans les autres implantations de l’enseigne (rue Fabry, bientôt au Val Benoit et au Trinkhall rénové, dans le parc d’Avroy), les tables sont protégées par de hautes banquettes en bois. Non seulement, le dos y est bien calé, mais on s’isole également des conversations des tables voisines.

Bistro du Musée Curtius

Quai de Maastricht 13,

4000 Liège

L’entrée du musée est située en Feronstrée. Ouvert du mercredi au lundi de 10 à 18 heures.

Grand Café de la Gare : une affaire qui va bon train Guillemins

Cafés où travailler

Bien sûr, le Starbucks offre le wifi gratuit et le Délitraiteur est pratique (à condition de ne pas être dérangé par les emballages individuels en plastique), mais de passage à la Gare des Guillemins, c’est au Grand Café que l’on préfère se poser pour travailler.

Dans le même espace que le restaurant, à qui le Gault &Millau a décerné un très honorable 13/20 cette année, le Grand Café comprend aussi… un café ! et oui ! Service cordial, ambiance tamisée et situation idéale. C’est une adresse sûre qui se plie à tous les aléas de notre journée en vadrouille : trains en retard, réunion informelle, lunch de travail, tout lui va !

Lire aussi : Voyage gustatif au Grand Café de la Gare

Si le stress monte, les sucrivores craquent pour une portion des Tartes de Françoise, dont la boutique liégeoise est fort opportunément située un peu plus loin dans la rue des Guillemins.

Grand Café de la Gare

Place des Guillemins, 20C
4000 Liège

Ouvert tous les jours de 7h à 21h30. Samedi de 9h à 21h30. Dimanche et jours fériés de 10h à 21h00.

Juliette. : je t’aime (Guillemins)

Cafés où travailler

Le quartier des Guillemins, boosté par la très photogénique gare TGV, a pris un sacré coup de jeune.  Parmi la dizaine de vitrines pimpantes que l’on longe, les yeux écarquillés, on épingle Juliette. (le point est compris dans le nom).

Juliette., c’est l’espace snack – petit-déjeuner – lunch du traiteur Maxime, situé en face. En voilà qui ont compris comment nous plaire. Des pâtisseries maison, des produits frais et locaux et surtout, des tables judicieusement surélevées, full connectées. N’en déplaise à l’ado qui vit à la maison, avec de tels atouts, plus aucune raison de trainer au Starbucks !

Juliette.

Rue des Guillemins 109
4000 Liège

Ouvert du lundi au vendredi de 7 heures 30 à 15 heures 30.

Pentahotel : Londres comme si tu y étais (Centre-Ville)

Cafés où travailler

Autres hauts lieux du nomadisme professionnel, les bars d’hôtel se font de plus en plus accueillants et connectés. Le concept du lobby multi-fonction (bar, lounge, repas à tout heure et espace de coworking) a été développé par la chaine hôtelière Citizen M, que l’on a adorée à Londres, mais qui dédaigne la Cité ardente. Qu’à cela ne tienne, les nouveaux hôtels déclinent la formule à leur sauce. Et la sauce arty-industriel du PentaHotel Liège fonctionne, somme toute, fort bien.

Situé sur le Boulevard de la Sauvenière, avec un parking tout juste à côté, on peut viser grand et organiser des évènements pour 120 participants. Du coup, il y a de grandes chances que tes voisins de table soient des middle managers en formation, qui, loin de leurs chaumières, s’offrent la guindaille de l’année (de leur vie ?) et le luxe de parler trop fort. On ne s’en laisse pas raconter ; on se fait une petite place dans les gigantesques divans club en cuir. So British.

Et pour ta pause, des jeux pour tous les goûts : gaming ou billard, à toi de choisir.

Pentahotel Liège
100, boulevard de la Sauvenière
4000 LIÈGE

Ouvert 7j/7, 24h/24

Le Toussaint : l’indémodable (Outremeuse)

Cafés où travailler

Un point commun entre ce café et le précédent : le billard. Placé bien au centre de la salle principale, il donne le ton. Pour le reste, tout les oppose. Si le Pentahotel est « designé » pour les milleniums et séduit les gamers, le Toussaint a, en plus d’un siècle d’existence, vu défiler des générations de joueurs d’échec.

C’est souvent dans les vieilles marmites que l’on fait les meilleures soupes. Café traditionnel du quartier Outremeuse, le Toussaint répond parfaitement à nos attentes de travailleur moderne.

Si la salle principale nous laisse bouche bée par la structure des plafonds en bois mais l’oreille de temps en autre agressée par le bruit de rebond des flippers, la petite salle à l’arrière est plus propice aux travaux de réflexion.

Lire aussi : Rendez-vous (confidentiel) au Club ARLB

Une adresse que l’on recycle pour les apéros, les pousse-cafés et les soirées pétanque en été et que l’on conserve (au moins) jusqu’à la pension.

Ouvert tous les jours à partir de 10 heures

Café  Toussaint
1, rue Ernest de Bavière
4020 Liège

Brasserie Sauvenière : l’immanquable (Centre-ville)

Cafés où travailler

Avoue que tu attendais celle-ci. Notre dernière sélection ne te surprendra pas, mais tu aurais été déçu si on l’avait passée sous silence. La brasserie du cinéma Sauvenière est EVIDEMMENT un havre de paix pour travailleurs en déroute. A condition d’éviter l’affluence avant les séances du soir. Ici, les commandes se prennent au bar, personne ne viendra t’importuner pendant que tu travailles (sauf, bien entendu, tous tes amis et connaissances qui se sont également donné rendez-vous pour partager une toile, un verre ou un plat végé). Tu choisis où tu te poses. N’oublie pas qu’outre le vaste rez-de-chaussée, tu as accès à une zone plus calme en mezzanine.

Faut-il vraiment ajouter les coordonnées ? Bon, allez, oui !

Brasserie Sauvenière

Ouvert tous les jours. En principe à partir de 11 heures sauf le samedi (à partir de 13 heures) et le dimanche (à partir de 12 heures).

Place Xavier Neujean

4000 Liège

Et toi ? Où aimes-tu travailler ? Partage avec nous tes meilleures adresses et nous pourrons joyeusement co-worker !

Crédits photos : Couverture et photo « Chez Edmond » : © Karl Delandsheere D.R. https://shotbykarl.be

Si Géraldine était une ville, elle serait Liège le jour et Marrakech la nuit. Fille de Meuse, elle s'est découverte en parcourant le Maghreb et le Proche-Orient, sa fille sur son dos. Depuis, elle vit et écrit sur ce que la vie lui apprend. Juriste de formation et de passion, elle veut que ses mots sonnent justes. Pas juste de justice, juste de justesse.