Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Dada Chapel DR

Dada Chapel ose la vodka belge et le rhum de betterave

Plus qu’un mouvement intellectuel et artistique affranchi de toute contrainte idéologique, Dada Chapel désigne désormais aussi une distillerie gantoise libérée du carcan du genre, où la vodka délaisse les céréales au profit de la pomme de terre du plat pays et où, faute de cannes à sucre, le « brhum » se prépare à base de betteraves. Vis-hips guidée. 

C’est derrière la porte anonyme d’un bâtiment imposant, niché dans une ruelle à quelques pas seulement du Vrijdagmarkt, que se cache la distillerie Dada Chapel. Un assommoir urbain installé dans un bâtiment classé, qui abrite également le domicile palatial de Michel Moortgat, à la tête de la brasserie éponyme avec ses trois frères, et investisseur passionné dans ce projet mené par deux « ex-Duvel », Cédric Heymans et Mathieu Van den Briel.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

Lors de notre visite dans cet hôtel particulier rénové avec une attention au détail et un goût du beau revendiqués, c’est ce dernier qui nous accueille et nous montre avec fierté comment leur idée est devenue réalité – et une des plus jolies distilleries du pays. Obligé, quand on tire son nom d’un courant artistique, non?

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

Lire aussi: Wabi Sabi, un bar-épicerie japonais en plein centre-ville

Dans l’antre de Dada Chapel(le)

Entre alambics cuivrés brillant sous le soleil qui baigne la pièce immaculée où ils sont installés, sol de pierre polie par les années, cave clandestine pourvue d’un bar et d’un espace pensé pour accueillir de généreuses tablées et chapelle où reposent des rangées du fûts bien alignés, la joliesse de l’endroit en serait presque enivrante.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

Mathieu, commercial de profession, ne cache d’ailleurs pas son plaisir et son incrédulité d’avoir l’opportunité de travailler dans un cadre pareil, et surtout, d’y développer le projet dont il avait rêvé avec son acolyte Cédric, ingénieur de métier. Soit de l’alcool, certes, on ne se refait pas et les deux se sont après tout rencontrés chez Moortgat, mais autrement. Avec des ingrédients choisi avec sagesse et exploités avec savoir, une belgitude assumée dans le choix de ces derniers, une démarche toute en transparence (à l’image de leur rhum, teinté d’aucun colorant) et une démarche esthétique poussée, qui fait qu’on a plutôt envie de laisser nonchalamment trainer leurs bouteilles que de les cacher dans un meuble bar improvisé.

Lire aussi: Ké Brol, l’alcool made in Sprimont qui va remplacer l’Aperol

L’ivresse de la vodka, la folie du Dada

Préparés à base de produits locaux dont une première fournée de pommes de terres lavées et broyées par le duo de tête lui-même, les alcools estampillés Dada Chapel bénéficient de l’expérience de leurs créateurs dans le monde du brassage, et donc, d’une connaissance pointue de la fermentation, première étape indispensable du processus de distillation. Mais aussi de la liberté accordée par la générosité de Michel Moortgat, dont l’apport permet à l’équipe de Dada Chapel d’oser incarner pleinement l’ADN du mouvement et de sortir des sentiers battus pour mieux remettre en cause les certitudes.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Dada Chapel (@dadachapel)

On y venait curieux, on est repartis conquis, et pas uniquement parce qu’avec ses notes entêtantes de vanilles, leur brhum est exquis. Entre son passé industriel, sa reconversion en centre de création bouillonnant et le délicieux grain de folie qui l’habite, Gand n’est décidément pas sans nous rappeler une autre ville (indice, son code postal est le 4000) et c’est d’ailleurs tout naturellement qu’on retrouvera bientôt les nectars Dada Chapel chez Watch, Smell, Taste. En attendant de les déguster dans les meilleurs bars de la Principauté? Affaire à suivre, mais Mathieu nous a confié être en quête d’établissements partenaires…

Dada Chapel

Site Internet / Facebook / Instagram / Boutique en ligne

 

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Elle partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015.