Boulettes Magazine

Le magazine gourmand de découvertes
TOP
Sauvage x Hôtel Neuvice DR Montage Boulettes Magazine

Sauvage s’invite à l’hôtel Neuvice pour des nuits gastronomiques

Inventive et élégante, la cuisine de Hyun Frère, le chef de Sauvage, emprunte aux gastronomies française, italienne et asiatique pour un rendu irrésistible. Si vous n’avez pas encore eu la chance d’y goûter, hâtez-vous de réserver à l’hôtel Neuvice, où le chef propose désormais des repas gastronomiques servis en chambre. 

L’occasion pour le chef, privé de restaurant depuis de longs mois comme le reste de l’Horeca, de retrouver l’exaltation du service. Mais attention, pas n’importe comment: pour cet artisan minutieux qui pense chaque assiette comme un tableau gustatif, il s’agissait avant tout de trouver une jolie synergie. « On a choisi l’hôtel Neuvice pour sa véritable cohérence avec Sauvage. C’est un lieu où les chambres sont limitées, et où la qualité est le premier critère. Un hotel pur, et sans chichi » souligne Hyun, pour qui passer des hauteurs (son restaurant est à Angleur) au coeur de Liège est un bénéfice ajouté.

« À mes yeux, le Neuvice est le meilleur hôtel de Liège, il a un cachet que beaucoup d’hôtels de renom n’ont pas, et ce qui me tient à coeur, c’est qu’on reste à Liège, avec une équipe liégeoise. Je ne suis pas chauvin, mais Liège a tellement à proposer que ce serait dommage de ne pas en profiter »

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Sauvage (@sauvagerestaurant)

Lire aussi: Daft Punk est mort, longue vie au DAFT Studio (et son hôtel canon)

Sauvagement bon

Un partenariat principautaire qui va également s’étendre à Anne-Sophie, céramiste de l’Atelier Fra, dont la vaisselle accueillera les créations culinaires de l’équipe de Sauvage. Proposée le jeudi, vendredi et samedi soir dès le 1er avril, la formule (300€ pour deux personnes) comprendra une nuitée en chambre double, deux petits-déjeuners mettant les produits locaux à l’honneur et un menu 6 services élaboré par Sauvage, le tout servi en chambre, pandémie oblige. Au menu de ces premiers repas confinés?

  • Mises en bouches
  • Asperges blanches / crumble de crevettes grises / vinaigrette de légumes fermentés
  • Ravioles de seiche et langoustine / bouillon acidulé de celeri et tomate / huile verte
  • Sole / topinambours / morilles
  • Choux farcis de ris de veau ( coeur ) / jus brun végétal / kimchi
  • Agneau ( carré et épaule ) / cendres végétales / pamplemousse / amandes
  • Orange sanguine / fenouils / neige d’olive

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Hôtel Neuvice (@hotelneuvice)

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Sauvage (@sauvagerestaurant)

Un programme alléchant, qui est aussi l’opportunité d’oublier quelques heures seulement le manque de la vie d’avant, celle où on pouvait s’attabler quand le coeur nous en disait dans une de nos cantines préférées. « Avoir une formule la plus proche possible de l’expérience restaurant est une belle opportunité pour moi, confie Hyun Frère. Mon métier me manque terriblement, et devoir se battre tous les jours pour avoir le droit d’éventuellement rouvrir, c’est très dur ». Alors qu’un nouveau confinement se profile, on se barricade quelques heures en Neuvice pour une parenthèse enchanteresse qui ne goûte pas exactement la vie d’avant, mais presque.

Pour plus d’infos ou pour réserver votre formule: rendez-vous sur le site Internet de l’Hôtel Neuvice et ne loupez pas les actus de Sauvage sur la page Facebook du restaurant. 

Lire aussi: 

Chargée de la rubrique "La Semaine" du Vif Weekend, Kathleen prête également sa plume à Flair, VICE, Le Vif ou Wilfried, avec une préférence pour les sujets de société et politiques. Elle partage sa vie ainsi que la gestion de Boulettes Magazine avec Clem, son fiancé et co-rédacteur en chef. Passionnée de lecture et d'écriture depuis son plus jeune âge, cette Liégeoise au tempérament voyageur a fondé Boulettes Magazine en 2015.